Les assassinats sont de plus en plus fréquents dans la cité des Askia. Les populations ne cessent de réclamer plus de sécurité et de stabilité. Surtout, elles dénoncent l’insouciance des autorités face aux scènes de braquages, d’assassinats ciblés, d’ enlèvements de véhicules et de vols de bétail sur les axes routiers, à l’intérieur des villes et villages de Gao. Nos forces armées et de sécurité ont réagi en organisant une patrouille de grande envergure dans la ville de Gao le samedi 13 février 202, pour mettre un terme à ce fléau qui coupe le sommeil aux habitants de la cité des Askia.  

 

Face aux assassinats ciblés sans précédent, la prolifération des armes légères, la circulation des véhicules non immatriculés constatés dans la ville de Gao, le commandement de la 1ère Région Militaire a décidé de prendre le taureau par les cornes. Des check-points temporaires ont été installés sur toutes les grandes artères de la ville, permettant aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de fouiller minutieusement les motos, les tricycles et les véhicules. Les opérations ont débuté à 07 heures pour prendre fin à 16 heures. Le bilan est flatteur, à savoir 6 véhicules dont 5 pick-up et 1 Hilux, 11 armes de guerre dont 9 PM, 1 PKM et 1 PA, des munitions en vrac et d’autres matériels de combat ont été saisis.

Cette démonstration de force a été effective grâce à l’appui total du gouverneur de la région de Gao, le général de brigade Moussa Traoré. Le chef de cette circonscription administrative a décrété un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin sur toute la région à compter du lundi 15 février 2021 au lundi 1er mars 2021. Il faut saluer le professionnalisme des Forces Armées Maliennes qui ont travaillé dur pour la protection des personnes et de leurs biens.

On se rappelle de l’assassinat de l’opérateur économique, Abdoulaye Baba KONE, à Gao dans la nuit du 08 au 09 février 2021 aux environs de 03Heures du matin par des individus armés non identifiés au quartier château secteur 1 près du gouvernorat de Kidal.

YOUSSOUF KONATE

Source : Le Soir De Bamako

MaliwebNord-Mali
Les assassinats sont de plus en plus fréquents dans la cité des Askia. Les populations ne cessent de réclamer plus de sécurité et de stabilité. Surtout, elles dénoncent l’insouciance des autorités face aux scènes de braquages, d’assassinats ciblés, d’ enlèvements de véhicules et de vols de bétail sur les...