Fah Ag Almahmoud est secrétaire général du Gatia et haut responsable de la Plateforme du 14 juin 2014. Aux concertations nationales, il a dit beaucoup de choses intéressantes. Selon lui, on ne doit pas construire un Mali qui sera défait demain… mais plutôt un Mali pérenne. L’un des problèmes de ce pays est qu’il ne récompense pas le mérite, mais plutôt celui qui doit être sanctionné. Le M5 ne doit pas être considéré comme un acteur banal dans la situation actuelle.

Ras Bath avertit de deux choses l’une, Colonel Goïta
L’alternative pour le Colonel Assimi Goïta, selon le célèbre activiste malien, c’est de choisir entre deux exemples connus dans l’histoire politique africaine, de surcroît dans la sous-région: soit celui de Moussa Daddy Camara, soit celui de son compatriote Sékouba Konaté et du Nigérien Ali Saïbou.

Tous sont apparus sur la scène publique suite à un putsch.Le premier s’est laissé enivrer par les troubadours jusqu’à perdre et le nord et le pouvoir. Il sortit par la porte de l’histoire.

Les deux autres, en revanche bénéficient encore de l’estime de la communauté internationale pour avoir respecté leur serment d’organiser les élections dans le délai fixé et de céder le pouvoir aux civils.

Faut-il le rappeler : de son vrai nomYoussouf Mohamed Bathily, le porte-parole du CDR decontribue notablement à l’éveil et à la formation de la citoyenne dans notre pays.Et certainement beaucoup plus que les partis politiques qui perçoivent plein de sous du trésor public à cette fin.

Source:Le challenger

MaliwebNord-Mali
Fah Ag Almahmoud est secrétaire général du Gatia et haut responsable de la Plateforme du 14 juin 2014. Aux concertations nationales, il a dit beaucoup de choses intéressantes. Selon lui, on ne doit pas construire un Mali qui sera défait demain… mais plutôt un Mali pérenne. L’un des problèmes...