Ce sont finalement 2,4 milliards d’euros qui ont été promis par les bailleurs de fonds aux pays du G5 Sahel. Un programme d’urgence de 260 millions d’euros sera destiné à l’hydraulique, à la gestion des conflits intercommunautaires et à la sécurité intérieure.

C’est à bon droit que le président nigérien Mahamadou Issoufou, aussi président en exercice du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), s’est félicité que « la totalité des besoins que nous avions exprimés ont été couvert par nos partenaires », le 6 décembre à l’issue de la conférence avec leurs bailleurs de fonds, organisée à Nouakchott. Il était attendu 2 milliards d’euros de dons et de prêts pour 40 projets de développement dans les cinq pays ; il en a été promis 2,4 milliards de 2019 à 2021.

 

Source: jeuneafrique

MaliwebNord-Mali
Ce sont finalement 2,4 milliards d'euros qui ont été promis par les bailleurs de fonds aux pays du G5 Sahel. Un programme d'urgence de 260 millions d'euros sera destiné à l'hydraulique, à la gestion des conflits intercommunautaires et à la sécurité intérieure. C’est à bon droit que le président nigérien Mahamadou...