Un camion contenant plus de 500 cartons de cigarettes en provenance du Niger a été saisi au poste de contrôle frontalier de Labzanga. L’affaire remonte à un mois. Aujourd’hui, des commerçants, des pêcheurs, des bouchers, même des vendeurs de légumes frais veulent en faire un problème pour toucher la population de Gao.

Des personnalités politiques de la région ont intervenu mais il semblerait que le problème se trouve au niveau national. Pendant que le gouverneur de la Région de Gao, le colonel-major Sidiki Samaké, tenait, mardi, une réunion avec tous les services techniques, en présence du directeur régional de la Douane, Mohamed Ould et du président de la société civile à Gao, Nouhou Abdramane, une autre rencontre des commerçants se déroulait dans la salle de réunion de la Chambre de commerce et d’industrie. Le représentant de la CCIM de Gao, Mahjoub Ben Hamed, a annoncé qu’il y aurait jeudi une ville morte à Gao si le camion des cigarettes saisi n’était pas libéré ce mercredi à partir de 16 heures. Il ajoutera aussi qu’après la ville morte, les commerçants vont marcher jusqu’à ce qu’ils rentrent en possession de ce camion et de son contenu.
Le mouvement de grève annoncé va concerner les commerçants grossistes, les vendeurs de poissons et de légumes frais. Le gouverneur de la Région, le colonel-major Sidiki Samaké, a appelé les commerçants à la patience en attendant qu’une solution soit trouvée à cette affaire.

Abdourhamane Touré
AMAP-Gao

 

Source: Essor

MaliwebNord-Mali
Un camion contenant plus de 500 cartons de cigarettes en provenance du Niger a été saisi au poste de contrôle frontalier de Labzanga. L’affaire remonte à un mois. Aujourd’hui, des commerçants, des pêcheurs, des bouchers, même des vendeurs de légumes frais veulent en faire un problème pour toucher la...