Gao 14 sept (AMAP) Le collectif des syndicats de l’Education de la Région de Gao a commencé une grève, lundi, date de la reprise des cours et du travail dans toutes les structures de l’Education, à la suite d’un accord intervenu, vendredi, entre le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) et les sept Syndicats de l’Education signataires du 15 octobre 2016.

Le motif de la grève du collectif des syndicats de Gao est le non paiement des salaires du mois d’août de leurs collègues de l’enseignement secondaire de la Région. Il compte « suivre le mot d’ordre de grève jusqu’au paiement intégral » des salaires des enseignants concernés.

« Tant que les enseignants n’ont pas leur salaire d’août en poche, nous n’irons pas en classe », a déclaré, au correspondant de l’AMAP, le secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement secondaire (SYNESEC), Hamil Boubacar.

Le secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement fondamental des collectivités territoriales, Abdoul-Aziz Ibrahim Maiga, a ajouté : « Depuis 2012, nous sommes victimes du mauvais comportement des services financiers de la Région de Gao qui résident à Bamako. Nous décrions la lenteur dans le traitement des salaires des enseignants de la Région ».

« Nous sommes en grève parce que nous n’avons pas perçu nos salaires du mois d’août 2020 et nous craignons que cela ne soit une habitude des services financiers de la Région. C’est la raison de notre grève. Nous ne rentrerons pas en classe tant que ce problème ne sera définitivement résolu », a indiqué M. Maiga.

Le directeur de l’Académie de l’enseignement (AE) de Gao, Sadou Abdou, a rappelé qu’au niveau national, la grève est levée mais « continue au niveau de la Région de Gao parce que les enseignants du secondaire n’ont pas reçu leur salaire du mois d’août 2020 ». « En tant que directeur de l’AE de la Région de Gao, j’ai instruis à tous les directeurs généraux, les proviseurs, les directeurs des Centres d’animation pédagogique (CAP) de prendre des dispositions idoines pour le bon déroulement des examens », a déclaré Sadou Abdou.

« Ce matin (Ndlr, lundi), l’administration était là et les élèves sont venus mais les enseignants étaient absents. A l’heure où je parle, les examens de l’Education physique et sportive (EPS) se passe sur les terrains sportifs », a-t-il indiqué. « Le Collectif des syndicats de l’Education m’ont assuré qu’avec un bon engagement, les enseignants reprendront les cours », a précisé le directeur de l’Académie d’enseignement.

Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Gao, Alhader Amadou Bella, a dit, pour sa part, que le gouverneur de la Région de Gao est saisi de ce dossier afin que les enseignants perçoivent leurs salaires « très rapidement ».

A notre passage, certaines écoles étaient totalement fermées : ni élèves ni enseignants n’étaient présents. Même le lycée Yana Maiga est fermé.

AT/MD (AMAP)

MaliwebNord-Mali
Gao 14 sept (AMAP) Le collectif des syndicats de l’Education de la Région de Gao a commencé une grève, lundi, date de la reprise des cours et du travail dans toutes les structures de l’Education, à la suite d’un accord intervenu, vendredi, entre le Comité national pour le salut du...