Trente-cinq projets de développement auraient été réalisés à Gao par les autorités intérimaires en deux ans d’exercice.

 

C’est du moins l’annonce faite par le président du conseil régional de Gao. Un bilan contesté par la jeunesse et certaines associations féminines de la région. Une partie de cette population estime que la mise en place de ces autorités intérimaires n’a pas été bénéfique pour la région. Installées quelques mois après une manifestation de contestation ayant occasionné la mort de trois jeunes et une trentaine de blessés, celles-ci affirment avoir relancé l’économie régionale.

Studio Tamani

MaliwebNord-Mali
Trente-cinq projets de développement auraient été réalisés à Gao par les autorités intérimaires en deux ans d’exercice.   C’est du moins l’annonce faite par le président du conseil régional de Gao. Un bilan contesté par la jeunesse et certaines associations féminines de la région. Une partie de cette population estime que...