Des milliers d’hectares ravagés, des champs et des paturages complètements détruits. C’est le bilan sinistre des feux de brousse qui se sont déclarés dans la région de Gao depuis le week-end dernier. Les flammes ne sont toujours pas maïtrisées, même si elles sont en perte de vitesse dans certaines communes. Selon le gouverneur de région, des dispositions ont été prises pour éteindre les flammes. Toutefois les autorités s’inquiètent des conséquences économiques et environnementales de ce sinistre dans les localités touchées.

Tout a commencé vendredi dernier 15 octobre quand un feu d’origine inconnue s’est déclaré à Tacharane. Les flammes se sont propagées après jusqu’à GabéroGounzoureye, et d’autres localités. Selon Zoulkalneni Yeya, 1er adjoint au maire de Gounzoureye, le feu a pu être maîtrisé dans sa commune. « Ça n’a pas été facile, parce qu’il faillait trouver un camion-citerne et une escorte, car nous sommes dans une zone d’instabilité. Mais finalement, ce sont les jeunes de la commune qui sont parvenus à éteindre le feu ». Il affirme cependant que les dégats sont «très importants»«Le pâturage n’existe plus. Ses communes là vont être affecter par le manque des pâturages car même si les animaux ne sont décimés par le feu, ils le seront par la faim après».
Dans la commune de Soni, aux dires des élus, le feu est en perte de vitesse mais n’est toujours pas complètement maitrisé. Et les dégâts sont énormes là-bas aussi, indique Abdoul Razak Yakouba Maïga, maire de la commune de Soni. «Pour le moment, ce n’est pas carrement fini, mais l’ampleur quand -même à fortement diminué dans le Haoussa. Du coté du Gourma, il y a toujours de la braise. Mais ce n’est plus comme le lundi», assure-t-il.
«Pas de perte en vie humaine» rassure le gouverneur de la région de Gao, le Général Sidiki Samaké. Cependant le représentant de l’Etat s’inquiète des conséquences économiques de cette catastrophe dans la région. «L’unité est intervenue au niveau de Tacharane et Wabaria pour aider la population à etteindre ce feu. Heureusement qu’il n’y a pas eu de pêrte en vie humaine. Il est clair qu’il y aura des pertes économiques, parce que beaucoup de paturage ont été brulés. Presentement, nous sommes en investigation pour savoir réellement qu’est-ce qui occasionne ces feux de brousse dans la région», indique le Gouverneur. Dans la région élus, et représentant de l’Etat, tous, appellent à un appui conséquent des partenaires et du gouvernement.

Source: studiotamani
MaliwebNord-Mali
Des milliers d'hectares ravagés, des champs et des paturages complètements détruits. C'est le bilan sinistre des feux de brousse qui se sont déclarés dans la région de Gao depuis le week-end dernier. Les flammes ne sont toujours pas maïtrisées, même si elles sont en perte de vitesse dans certaines...