Considérée de nos jours comme la route de tous les dangers, l’axe Gao-Sévaré est aujourd’hui en plein chantier de réhabilitation. La direction du Génie Militaire est chargée de sa réalisation. Ce tronçon si capital pour le désenclavement est perçu par beaucoup comme une dorsale de ravitaillement des régions du centre du nord. Notre visite sur ce chantier nous a permis de nous faire une idée sur l’impact du Génie dans le développement socio-économique du pays.

Des Caterpillars, des citernes d’eau, des bennes, des compacteurs et même l’équipe de fouille, bref, tout est pratiquement réunis par le détachement du Génie pour le rétablissement de l’infrastructure dans le meilleur délai. Des nids de poule, des bordures cassées, il est impossible pour les véhicules de circuler convenablement sur ce tronçon Gao-Sévaré. Les usagers devaient prendre leur mal en patience.

Mais devrait être bientôt un vieux souvenir, car depuis quelques mois, un détachement du Génie Militaire est à pied d’œuvre pour essayer de rendre praticable ce tronçon si important pour le désenclavement de notre pays tant prôné par les plus hautes autorités. Selon le directeur des Travaux de la RN.16, le lieutenant-colonel Mohamed S Coulibaly, les difficultés rencontrées sont généralement liées à la configuration du terrain et surtout l’approvisionnement en eau.

MDL/C Dramane Dembélé

Par La Dépêche

MaliwebNord-Mali
Considérée de nos jours comme la route de tous les dangers, l’axe Gao-Sévaré est aujourd’hui en plein chantier de réhabilitation. La direction du Génie Militaire est chargée de sa réalisation. Ce tronçon si capital pour le désenclavement est perçu par beaucoup comme une dorsale de ravitaillement des régions du...