Courant semaine dernière, dans la nuit du 15 Mai 2020, aux alentours de 23h04minutes, trois individus, armés de pistolets mitrailleurs, ont ouvert le feu au domicile du Commandant de la Brigade de Gendarmerie de Rharous.

Selon des témoins sur place, Celui-ci se serait aussitôt saisi de son arme pour faire des tirs de sommation, obligeant les assaillants à se sauver sur leurs motos.

Plusieurs impacts de balles étaient visibles sur les lieux, dont trois (03) sur le grand portail de la maison, six (06) sur le véhicule de service et plus d’une vingtaine de la maison voisine.

Selon les premières réactions, le mobil de ce crime avorté serait probablement lié à l’enquête sur l’enlèvement du préfet du cercle de Gourma-Rharous suite à l’organisation des élections législatives du 19 Avril 2020.

Il est à noter que la zone où habite le CB n’est pas électrifié. Toute la zone est plongée dans l’obscurité. Une enquête a été ouverte à la brigade Gendarmerie de Rharous.

Source: L Figaro du Mali

MaliwebmaliwebNord-Mali
Courant semaine dernière, dans la nuit du 15 Mai 2020, aux alentours de 23h04minutes, trois individus, armés de pistolets mitrailleurs, ont ouvert le feu au domicile du Commandant de la Brigade de Gendarmerie de Rharous. Selon des témoins sur place, Celui-ci se serait aussitôt saisi de son arme pour faire...