Hier nuit sans mot, dégouté et perdu, je titrai sur mon mur :
{25 morts, 4 blessés et une soixantaine de disparus . Je ferme les guillemets ce soir
<<…>>} {Chaque soldat malien tombé est un coup de poignard dans mon. Qu’ils reposent en paix !}

Ce matin, je rouvre les guillemets sans les fermer sur le carnage de Mondoro et Boulkessi où nos vaillants Famas ont essayé encore une défaite causant des morts, blessés et pertes de matériels énormes, je présente mes condescendes aux âmes tombées et souhaite prompt rétablissement aux nombreux blessés…
<<…On se lassera jamais de le dire la grande plaie de notre armée réside naturellement sur plusieurs facteurs à savoir :
– la carence sur le renseignement «mesure préventive «,
-l’insuffisance notoire de moyens aériens,
– la formation des hommes avec un mental de fer,
– la diversification de nos coopérations militaires,
– une armée d’attaque plutôt que de défense mode armée cantonnée sur son territoire.
Sans aller trop loin, toute la lumière devrait se faire sur les détournements relatifs à l’achat d’équipements et de matériels militaires au Mali, nous injectons des milliards dans ce secteur et nul ne peut se prévaloir le droit de détourner ces fonds pendant que nos hommes manquent d’un peu de tout, ces soldats sont les plupart inexpérimenté a peine sortie des formations ils sont envoyés dans le feu de l’action.
La question que je me pose et les autres qui étaient là ?
Pourquoi ils ne partent pas ?
Ces jeunes soldats sont sans détour envoyés à l’abattoir et on se demande après pourquoi, ils désertent en rang dispersé, la réponse est toute simple, une armée ne peut être en mode défense pendant que l’ennemi ait pris tout le temps nécessaire d’étudier les faiblesses de nos camps pour attaquer. Comme on le dit, la meilleure défense reste l’attaque, il nous faut une armée offensive à la recherche continuellement des terroristes et cela ne saurait se faire tant que notre armée reste cantonner sur son propre territoire par des politiques foireuses.
Cette armée devrait avoir la latitude de patrouiller un peu partout au Mali sans qu’ il y a une délimitation de conformité tenant compte des position de certains groupes armées.

On ne sait plus dans ce cafouillage qui est qui, car tous sont armés.
Certes, nous devons compter sur nous-mêmes avant d’indexer les autres sur ces attaques des informations circulant indiqueraient que pour la riposte nos soldats ont été les seuls sur le théâtre des opérations à cela un rappel est nécessaire, car les forces étrangères surtout la force Barkhane a toujours mis en avant son mandat qui tend à combattre les terroristes.
On se demande alors ou était cette force française hyper dotée de moyens de renseignement et d’une puissance de feu pour que les camps ne restent sous le contrôle des terroristes pendant 24h ?
Nous devons changer les méthodes au risque de ne faire encore et encore des décomptes macabres au sein de l’armée en diversifiant également nos coopérations militaires, la France avec sa Barkhane semble se plaire sur le banc de l’abonné absent pendant que les terroristes continuent de massacrer…
Car il n’y a pas pire erreur que de croiser les bras soit disant qu’elle fera cette guerre contre le terrorisme à notre place, il nous faut être en mode attaque en dénichant les terroristes où qu’ils soient y compris à Kidal sans quoi nous ne sommes pas encore sortie de l’ornière….

MaliwebNord-Mali
Hier nuit sans mot, dégouté et perdu, je titrai sur mon mur : {25 morts, 4 blessés et une soixantaine de disparus . Je ferme les guillemets ce soir <<…>>} {Chaque soldat malien tombé est un coup de poignard dans mon. Qu’ils reposent en paix !} Ce matin, je rouvre les guillemets...