Le maire de Tarkint, a-t-il été réellement assassiné par ses ravisseurs ? Dans un communiqué, l’association des municipalités du Mali annonce l’assassinat du Baba Ould Cheick. Une information démentie par sa famille et certains élus du nord du pays.

Le maire de Tarkint aurait été retrouvé mort selon un communiqué de l’Association malienne des municipalités. Le communiqué ne donne pas de précisions sur le jour et le lieu où son corps a été retrouvé.

Cette affirmation a été aussitôt démentie par la famille, des élus locaux de la commune de Tarkint et d’autres notabilités de la région de Gao.

Des membres de sa famille annonce même que Baba Ould Cheick est « bel et bien vivant » et des tractations sont en cours pour obtenir sa libération dans un bref délai.

Baba Ould Cheick avait été enlevé entre les 21 et 23 janvier derniers par six hommes armés non identifiés. Certaines sources sécuritaires avaient soupçonné les groupes jihadistes d’être derrière cet enlèvement.

Les autorités administratives et politiques de la commune de Tarkint, tout comme celles de la région de Gao, n’ont pas voulu se prononcer sur sa « mort ».

Les élus locaux sont devenus des cibles pour les groupes terroristes dans le Centre et le Nord du pays. En 2017, les maires des localités de Mondoro et Boni dans le cercle de Douentza ont été assassinés par des présumés jihadistes. Selon certains observateurs, à travers ces enlèvements et exécutions, les jihadistes veulent « éliminer tout ce qui reste des traces de l’Etat et de s’emparer de tous les leviers de commande ».

Souleymane Drabo éditorialiste

Studio Tamani

MaliwebNord-Mali
Le maire de Tarkint, a-t-il été réellement assassiné par ses ravisseurs ? Dans un communiqué, l’association des municipalités du Mali annonce l’assassinat du Baba Ould Cheick. Une information démentie par sa famille et certains élus du nord du pays. Le maire de Tarkint aurait été retrouvé mort selon un communiqué de...