La situation sécuritaire reste très précaire dans le nord du Mali. Alors que le camp de la Minusma et l’aéroport essuient régulièrement des tirs de roquettes ou de mortiers, la ville de Tombouctou fait face à une criminalité croissante. Les vols à main armée ont notamment augmenté. La Minusma encadre et forme les forces de police maliennes. Les progrès sont là, mais ils sont trop lents par rapport à la criminalité galopante. Les officiers de l’UNPOL rapportent des incidents mais le reste est entre les mains des policiers maliens.

GAO : suspension du mot d’ordre de grève des commerçants

Les commerçants de Gao ont suspendu leur mot d’ordre de grève prévue hier. Selon les responsables de la chambre de commerce, un accord a été trouvé entre les deux parties, qui permettra de restituer les marchandises saisies depuis un mois par la gendarmerie. Cependant, les responsables syndicaux mettent en garde les autorités au cas où cet accord ne serait pas respecté.

DIRE : hausse du prix du sac de l’aliment bétail

Le coût du sac de l’aliment bétail connaît une hausse à Diré dans la région de Tombouctou. De 7500 F, les années précédentes, le sac de 40 kg est vendu aujourd’hui à 14 000 F CFA en cette période hivernale. Quant au ” bourgou” ou l’herbe, l’unité fait 600 f. La population se dit “inquiète” de la cherté des aliments bétails sur le marché. Malgré la subvention accordée par l’État en début d’année, la situation reste critique, car les animaux meurent de faim.

TERRORISME

La Minusma va  élargir ses opérations au centre

Trois ans après cette attaque terroriste, l’insécurité s’est plus accentuée au Centre du Mali et cela malgré la présence des forces étrangères. Toutefois, dans la mise en œuvre de son nouveau mandat, la Minusma affirme avoir déployé une unité de terrain et d’action rapide pour sécuriser les populations. Elle va également élargir ces opérations au Centre du Mali. L’autorisation lui a été donnée dans la nouvelle résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU votée la semaine dernière selon son secrétaire général.

KORO : l’armée malienne arrête 6 présumés djihadistes

L’armée malienne a arrêté 6 présumés djihadistes mercredi dans la foret de de Gakou, commune de Koro. Selon certaines sources, ces hommes seraient impliqués dans l’assassinat de 2 personnes dans le village de Banagakou.

DIRE : la Cafo de Diré représentée par deux bureaux parallèles

La Cafo de Diré est représentée par deux bureaux parallèles à Diré. Malgré l’implication des autorités locales dans la gestion de ce conflit, les femmes ne parviennent toujours pas à s’entendre. Elles sont partagées entre les camps de Oumou Touré et de Oulematou SOW.

 

GOUNDAM : les motocyclistes se plaignent de la mauvaise qualité de l’essence

Les motocyclistes se plaignent de la mauvaise qualité de l’essence vendue à Goundam depuis quelques semaines. Selon eux, ce carburant cause des pannes aux moteurs de leurs engins. Jusque-là, aucune disposition n’a été prise par les autorités administratives et municipales pour un contrôle de la provenance de ce carburant de mauvaise qualité.

  

VIOLENCE CONTRE LES CIVILS

L’Onu enquête sur de nouvelles accusations

Des hommes armés auraient incendié le weekend du 1er juillet le village de Bombou, qui réunit plusieurs hameaux, à 85 kilomètres à l’est de Mopti. Les Nations unies enquêtent sur cette attaque. C’est n’est pas la première fois que le village de Bombou est attaqué. Sauf que cette fois-ci des hommes armés auraient fait une quinzaine de victimes, selon une association peule, Pinal.  Des dizaines de maisons et une mosquée auraient été incendiées, selon Pinal, qui a mis en ligne les photos sur sa page Facebook.

INSECURITE Une crainte se dessine sur la tenue des élections du 29 juillet

La dégradation de la situation sécuritaire au centre et au nord du pays met un doute sur la tenue de l’élection présidentielle du 29 juillet. C’est du moins l’avis de certains observateurs. A moins d’un mois du scrutin, les attaques contre les forces armées et des civils se multiplient dans cette partie du Mali. Selon ces spécialistes des questions de sécurité, il sera difficile, pour les autorités, d’assurer la sécurité des électeurs dans ces conditions.

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

MaliwebNord-Maliminusma
La situation sécuritaire reste très précaire dans le nord du Mali. Alors que le camp de la Minusma et l’aéroport essuient régulièrement des tirs de roquettes ou de mortiers, la ville de Tombouctou fait face à une criminalité croissante. Les vols à main armée ont notamment augmenté. La Minusma...