Flash info | Iyad Ag Ghali, exilé au Maroc?

Des sources locales ont confirmé au quotidien Echourouk que le chef du «Mouvement Ansar Eddine » et le chargé de communication, ainsi quatre autres hauts dirigeants des organisations militantes dans le nord du Mali ont fui vers le Maroc, qui leur a fourni assistance et sécurité loin des projecteurs, et ce, jusqu’à la fin de la guerre au Nord-Mali.

Toujours selon nos sources, ces leaders ont commencé  du Maroc, avant leur contrôle du nord du Mali.  Nos sources n’ont pas précisé si ces dirigeants se sont déplacés seuls ou accompagnés de  combattants.

Quelques références précisent que  la relation entre le Maroc et l’organisation “Tawhid oual Jihad” et «Ansar Eddine », sont excellentes qui se  manifeste dans la concentration du Tawhid et du Djihad dans ses activités terroristes contre l’Algérie.

Les mêmes sources soulignent que le Maroc a exigé des réfugiés  de renoncer à Abou Zeïd et Belmokhtar  au motif qu’ils sont Algériens, et avoir refusé de travailler pour les intérêts marocains.

Fawzi Houamdi/Version française/Taibouche Idir

SourceEchorouk online