La réception le vendredi 8 juin de deux groupes (un de 600 KVA et l’autre de 800 KVA) permettra à la région de Kidal, confrontée à un problème de délestage ces derniers temps de mieux gérer son problème d’électrification.

Concernant l’Energie du Mali-SA à Kidal, il y a des problèmes, les générateurs avec un seul moteur qui fonctionne sur les huit « le seul et le plus grand qui fonctionne actuellement a un problème de turbo et d’injecteur. Donc le générateur est faible », souligne d’entrée le président de la commission de l’EDM-SA de Kidal, Mohamed Ag Mimi.
A l’en croire, sur les huit groupes, depuis 2012 cinq sont arrivés, mais en panne. En plus il y a deux générateurs SDMO de 750 KV arrivés en 2016, qui ont des problèmes techniques non encore réparés.
Le seul en marche de marque Caterpillard ne peut plus supporter la ville « Ce qui nous oblige pendant la journée de délester quelques quartiers » déplore le président de la commission EDM-SA de Kidal.
Le directeur général et coordinateur de l’Energie du Mali SA de Kidal, Adama Doundé, confirme les mêmes problèmes et de souligner qu’aujourd’hui, Kidal marche avec un seul groupe qui est même dépassé. « Nous attendons des nouveaux groupes électrogènes », dit-t-il.
« La résidence du gouverneur est dans le noir. On ne gère que des urgences. On ne peut pas mentir, soit il y a courant ou il n’y a pas », lance un client d’EDM lors de notre passage au siège et d’ajouter « Les groupes électrogènes sont passés par d’autres et donc forcément il y a manque d’entretien »
A l’en croire, l’EDM est restée pendant tout le temps de l’occupation. Elle est et la dernière structure à rester sur place, malgré les difficultés et aujourd’hui l’EDM est entrain de refaire.
« Si l’Etat est présent aujourd’hui à Kidal. C’est grâce à l’EDM notamment le ministre de l’Energie et de l’Eau pour avoir effectuer des visites de terrain », déclare Hamma Ag Mohamed.
Selon lui, en 2016 et 2017, son département a repris le service public d’électricité avec le concours de l’Opération Barkhane qui assurait la partie logistique. Mais avant de partir à Kidal, nous avons posé des préalables » clarifie-t-il.
D’abord, poursuit-il, la sécurisation et l’installation des matériels par l’opération Barkhane, ensuite, l’opération Barkhane assure le transport des équipements lourds sur Kidal et pendant toute la durée de l’opération.
« Un protocole a été signé dans ce sens et aussitôt le lendemain sur instruction du ministre de l’Energie et de l’Eau, demandant la présence de nos agents sur place une équipe a regagné Kidal » a déclaré le chef des Centres de l’intérieur à l’EDM-SA.
Ainsi, trois jours après un avion spécial de Barhkane avec à son bord le chef des Centres de l’intérieur et son équipe avec le Gouverneur se sont rendus à Kidal.
« Dès notre arrivée, nous avons convoqué une assemblée avec les groupes armés, la société civile, les leaders religieux et l’opération Barkhane »
Selon notre interlocuteur, ce beau monde avec en tête le gouverneur, a tenu une assemblée générale de sensibilisation.
« Grâce à la volonté des hautes autorités, notamment le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseyni en dépit de l’insécurité qui sévit dans la zone, l’EDM dans le souci de mettre les populations dans les bonnes conditions, accepte d’investir mais à condition que le gouverneur exercer ses fonctions régaliennes. Le gouverneur est du terroir et nous EDM tant que le symbole de l’Etat sera présent et nous allons continuer à œuvrer pour le secteur énergétique dans la région », a clarifié le chef des Centres de l’intérieur.
A ses dires, en plus l’EDM, a également demandé l’accompagnement de la population, notamment à la sécurisation de son personnel et des installations électriques.
« Nous leur avons demandé également que nous allions bientôt commencer nos opérations commerciales ». Les messages ont été entendus à tous les niveaux (jeunes, groupes armés, société civile).
Boubacar Diakité dit Sarr
De retour de Kidal

Fin des déléstages à Gao et Kidal
Le samedi 23 février 2018, a eu lieu le lancement des activités commerciales, du service public de l’EDM-SA à Kidal. Quelques semaines plus tard, ce fut le tour de la Cité des Askia de vivre le même événement au bénéfice des populations des 7è et 8è régions de notre pays.
Finis les petits délestages dans l’Adrar des Ifoghas. Cela relève désormais d’un mauvais souvenir. A juste titre, l’Etat vient d’acheter deux groupes (un de 600 KVA et l’autre de 800 KVA) pour la ville de Kidal. Les deux groupes sont arrivés vendredi dernier sur place et seront installés et raccordés sur le réseau d’ici à fin du mois. Ceci mettra fin aux délestages que la ville connaît depuis, puisque les deux groupes permettront à la région de mieux gérer son délestage.
Un projet qui fait suite à l’engagement de l’Etat pour les régions du nord lors du passage à Ménaka, Gao et Kidal du Premier ministre, il y a quelques mois, de mettre en place des moyens permettant l’éclairage des villes concernées en coopération avec la force Barkhane.

B. D. S

Les Echos

MaliwebNord-MaliOpération Barkhane
La réception le vendredi 8 juin de deux groupes (un de 600 KVA et l’autre de 800 KVA) permettra à la région de Kidal, confrontée à un problème de délestage ces derniers temps de mieux gérer son problème d’électrification. Concernant l’Energie du Mali-SA à Kidal, il y a des problèmes,...