Arrivé en milieu de journée à kidal, après quelques heures de convive avec ses frères kidalois , IBK ,candidat à la présidentielle du 21 juillet 2018 , a assisté au meeting organisé en son nom par l’EPM. Au cours de ce meeting qui a regroupé tout kidal dans sa riche diversité culturelle, l’Amanokal , le Président de la CMA , ont déclaré que IBK est leur candidat , kidal votera massivement IBK pour une victoire éclatante et transparente dès le premier tour.

Des prières et bénédictions ont été faites pour le retour rapide de la paix au Mali et pour le Président candidat IBK.

Profitant de la présence parmi eux aujourd’hui d’IBK , les femmes, et les jeunes de kidal ont fait savoir à IBK certaines de leurs préoccupations, notamment l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le problème de l’emploi des jeunes , la construction d’un aéroport digne de ce nom , entre autres.

Kidal est le Mali, et, kidal restera le Mali, a déclaré IBK lors du meeting

En prenant la parole et en s’adressant directement à l’auguste assemblée du jour , IBK a déclaré

» Chers parents de kidal Amanokal Mohamed Ag Intallah , Monsieur le Président en exercice de la CMA , Billal Ag cherif , Monsieur le Président de l’autorité intérimaire, Assane Fagaga Monsieur le président de la société civile , Madame la présidente des femmes , Monsieur le Président des jeunes .

Chers parents de kidal,

Aucun discours ne m’a choqué , quand on veut la paix , quand on cherche la paix , on n’est pas ému par le premier discours venu . Rien ne saurait me déstabiliser, rien. En venant , ici, aujourd’hui, j’ai eu une pensée tres forte, très émue pour tous les parents de kidal et de la Région. J’ai pensé aux difficultés d’accès pour les femmes, les hommes, les jeunes, , nos vieux qui sont obligés de venir par avion, par hélicoptère dans les conditions difficiles. Pourquoi cela? par ce qu’il n’y pas la paix , par ce que les chantiers qui devaient conduire au développement ont été quelques fois fermés sitôt ouverts par ce qu’il n’y a pas la paix . En venant ,ici, aujourd’hui, n’ai pensé fortement à la jeunesse de kidal qui demande de l’emploi, qui demande à être éduquée, qui demande à être formée , pour servir son pays , son peuple aux techniques les plus modernes , et s’adapter des évolutions les plus récentes, je pensais à, cela, j’ai pensé à la santé des uns et des autres , de nos personnes âgées, de nos femmes , de nos jeunes , j’ai pensé à ce frère qui a été dans l’imparable , qu’on a du évacuer de kidal dans les conditions difficiles , et , Dieu merci ,Allahou Soubhana wat Allah, lji a sauvé la vie . Mais que saurait été plus facile si nous avions un hôpital de grande référence à kidal , on l’y soigné ici sur place .

J’ai pensé à tout ce monde , je me suis dis si moi-même , Chef de l’Etat et candidat en même temps pour venir à kidal ai du passer par l’étape de Gao,et, venir en hélicoptère, cela pose des problèmes au citoyen de kidal qui n’a pas peut être, les memes possibilités de confort de voyage ,,et cela n’est pas normal . J’ai donc pensé qu’il était temps que la Région de Kidal ait un aéroport international digne d’une région, voila les choses auquelles on y pense, voilà ce qui m’anime moi . Quand je viens ici, je viens ici avec les paroles fortes , le Chef de l’Etat que je suis, je joue cartes sur table , et je suis également candidat, pas un candidat qui fait de la reclame, pas un candidat qui veut qu’on l’aime malgré tout , par ce qu’il va vous dire n’importe quoi , je ne vous dirai pas n’importe quoi, je vous dirai ce que je pense dans le fonds de mon coeur , dans mon tréfonds , le fonds de mon coeur , c’est qu’il n’ya pas d’autres choix que la paix au Mali, il n’y a pas d’autres choix, seule la paix garantira notre peuple du nord au sud, d’est en ouest , la garantie de l’effectivité de toutes nos aspirations légitimes que nous avons les uns et les autres , seule la paix pourra nous y conduire . Donc je comprends les émotions, je comprends les sensibilités, je comprends ce que l’on peut éprouver par rapport à un passé récent qui a été douloureux, que tout le peuple malien a vécu douloureusement, où chacun de nous a eu à perdre un être cher, un neveu égorgé, oui aussi, cela est douloureux, mais que serais je aujourd’hui, si je ne pouvais dépasser mes sentiments primaires pour aller au-delà de cela, et envisager l’avenir commun pour le bonheur de nos femmes et de nos enfants, pour le bonheur de ce peuple là, voilà ce à quoi, je me suis dédié moi, donc je ne suis pas ému par telle ou telle attitude, par tel ou tel étendard, l’essentiel pour moi , c’est qu’au tour de la table du comité de suivi de l’accord pour la paix , mon frère Billal , mes frères de la Région de Kidal, la Région de Menaka , la Région de Taoudéni , la Région de Tombouctou, et les autres frères du Mali , de la plate forme parlent le même langage , ont un souci commun du Mali aujourd’hui, et de la paix, du confort de la paix . Chacun de vous a parlé de l’accord pour la paix , et la réconciliation. L’Accord pour la paix et la réconciliation doit être appliqué, pour qu’il soit appliqué, il faut la paix des coeurs, tant qu’on a pas la paix dans son cœur , on n’aura pas la paix, tant qu’on aura dans son cœur de la haine , on ira pas à la paix , la haine est la pure ennemie de tout ce qui aspire à la paix , et la haine ne mène nulle part , sauf à se détruire soi-même, c’est tout , on n’y gagne rien, rien du tout. Les jeunes du nord , les jeunes de Kidal les femmes de Kidal ont besoin de la paix , ont besoin de l’eau potable, ont besoin de centre de santé digne de ce nom , ont besoin d’un aéroport moderne qui permette que chacun puis venir à Kidal , quand et comme il veut , en tenir à Kidal, chacun , ici, a besoin d’une école performante où son enfant sera formé pour son avenir , chacun, ici, a besoin de vivre sans crainte du lendemain , sans crainte du parcours , aller où il veut , et revenir sans qu’aucune espèce d’insécurité soit son lot quotidien, c’est cela l’avenir , il n’est pas autre, celui qui vous le dira le contraire vous aura menti , je ne vous mentirai jamais chers parents de Kidal, jamais , pour vous plaire je ne vous dirai pas ce que vous faites aujourd’hui, mais je vous dirai ce qu’il y’a dans mon cœur, et ce qui est la vérité, et ce qui est l’avenir , le seul avenir dans ce pays , pour ce pays est la paix . Plus tôt votre chemin nous voir sur le chemin de la paix, mieux nous prospérerons tous , et mieux nous irons au développement, le développement est la seule clé pour ce pays là, le développement est la seule clé d’avenir pour l’ensemble des femmes, des hommes des enfants, de nos parents , de nos vieillards qui souffrent quelques fois dans les difficultés par qu’on n’arrive pas à le soigner promptement, on n’arrive pas à l’évaluer promptement, cela est important, c’est cela moi qui m’anime au-delà des passions , je n’ai pas le droit de me laisser aller à la passion, je n’ai pas le droit de me laisser émouvoir par quelques …théâtrale , non , ce qui importe pour moi , c’est qu’aujourd’hui, ce Mali que nous devons défendre tous , chacun de nous a intérêt à ce Mali, à cette République du Mali , à ce que ce pages aille de l’avant , que ce pays compte dans le monde pour notre intérêt à tous . Aucune région prise séparément ne peut avoir la prétention d’ incarner le Mali, aucune , seul le Mali peut faire cela , à notre nom à tous , et dans notre intérêt à tous .

Donc chers parents de Kidal , je suis venu aujourd’hui ici par la grâce d’Allah Soubhana wat Allah vous dire les choses fortes ces choses là, et aucun discours ne m’a gêné, aucun discours ne m’a perturbé, aucun étendard exhibé ne m’a perturbé, ne m’a gêné, mon Drapeau c’est le Vert , l’Or , et le Rouge, et, je vois d’ailleurs des étendards ici le vert , l’or et le rouge quelque part , cela veut dire quelque part on est uni , on se retrouvera. Chers parents de Kidal , moi je ne doute pas une seconde que nous ferons le Mali ensemble , c’est notre intérêt d’aujourd’hui, c’est notre intérêt de demain, il n’y a pas d’autres solutions, il n’ya pas d’autres relais possibles , il n’y a pas de vérité, c’est la seule et unique vérité, et v’est celle de l’avenir , c’est celle qui compte.

La paix chers parents est un processus long , difficile, qui demande un engagement quotidien, cela n’a pas été facile , parents, que nous parvenions en Alger à un accord , pas du tout , nos frères sont là, au dernier moment j’ai failli moi refusé l’accord , j’ai pensé que je n’ai pas le droit , mon devoir , c’est de créer le chemin pour une paix durable, soutenable , et utile à ce pays , à ce peuple là, c’est pourquoi in fine j’ai souscris , et c’est une grande victoire à nous tous de nos cœurs, c’est une victoire de nous sur nous mêmes, la plus grande victoire de l’homme , c’est celle qui peut avoir sur soi-même, sur sa passion naturelle , sur son inclination à dire non , son inclination à céder à la violence, c’est cela en réalité, la vraie force de l’homme la vraie bravoure , le vrai héroïsme, pas la passion stérile, pas l’exhibitionnisme , pas la provocation, je suis un homme de paix ,je suis venu pour la paix dans ce pays là, je veux la paix , je souhaite la paix, quel qu’en soit le prix . Je ne demande pas pour l’adhésion facile , je ne demande pas favorise facilement, je demande simplement que l’on m’écoute, que l’on sache qu’en dehors de ce que je dis là, devant Allahou Soubhana wat Allah, il n’y a pas une autre vérité. Je le dis avec tout l’amour que j’ai pour vous , et qui est réel, vous êtes mes parents d’ici, et je sais quel grand homme était l’Amanokal Intallah Ag Attaher , je le sais pour l’avoir souvent écouté, pour l’avoir côtoyé, c’est pour cela que venant à kidal , je n’aurai pas été Ibrahim Boubacar Keita si je ne m’étais pas arrêté au cimetière pour rendre hommage à ce grand homme , à ce grand père qui fut pour nous tous , et pour moi aussi.

Donc, nous avons un père commun, nous avons des choses hautes en commun, et si je viens ici sans dire ces choses là, je n’aurai pas été honnête avec vous . Mes frères je vais vous dire laissons les illusions de côté, accrochant -nous à la vérité historique , accrochons-nous au train qui avance , et qui d’avancer sans nous . Il y’a un moment à ne pas rater , c’est celui qui est l’intérêt aujourd’hui que le monde entier accorde à notre pays mais qui sera vite émoussé, d’actualité ……nous oblige sur d’autres réalités qui feront que l’on se retournera du Mali , et ensuite dans ce cas là il sera fait de nous , qu’à Dieu ne plaise …pendant que l’on ne prend au sérieux , pendant qu’on nous regarde avec intérêt, pendant que l’on pense que le Mali a une chance de paix, pendant que l’on pense que l’accord pour la paix et la réconciliation est la chance du Mali, ne perdons pas cet atout là, qui est historique, qui ne se renouvellera pas , et qui va nous plonger dans quoi? dans le Chaos, qui va nous plonger dans quoi? dans le désordre, qui va nous plonger dans quoi? dans une violence sans fin, dont seront victimes nos enfants, vous avez demandé la libération de veux qui sont aujourd’hui arrêtés et emprisonnés, nous avons dit notre inclination à faire en sorte que tous ceux-là dont les czd ont été soumis seront examinés et nous ferons ce que nous aurons faire dans le sens de l’apaisement , et aussi de paix, pas par peur de qui que ce soit, par souci d’apaisement, par souci de l’unité nationale par souci que tous les fils du Mali se retrouvent, c’est cela moi qui m’anime, pas une peur quelconque. Je n’ai peur que d’Allahou Soubhana wat Allah.

Et, je dis Hasbounallahou wanimal wakil , wanimal maoulah wanimal nacir . Dieu seul est mon protecteur, en Lui je me confis , et Il est le Grand Sauveur , et Il sait que sur ma langue , il n’y a aucune place pour le mensonge, il n’y a aucune place pour vous tromper. Je vous dis ce que j’ai sur le coeur , ce que je pense . Ce que je pense , c’est que nous sommes un grand pays , nous sommes un peuple , un grand peuple , soyons-le , ne perdons pas notre chance historique, restons unis, avançons ensemble, c’est le seul chemin qui vaille, tout autre chemin, tout autre discours est illusion, et nous vous menera nulle part, je vous le dis , nulle part .

Qu’Ibrahim Boubacar Keita soit président ou pas , si ce langage ne vous est pas tenu on vous aura menti . Moi , je ne vous mentirai jamais pour avoir vos voix . Je peux comprendre qu’on ne vote pas pour moi , mais je ne mentirai pas , je ne vous dirai pas la contre vérité, non j’ai trop de respect pour vous , piur vous mentir. Quand on aime quelqu’un , on dit la vérité, quand on veut seulement son intérêt, on peut vous mentir , je ne court pas après le pouvoir , je court après le Mali, je court après l’intérêt général, je court après l’intérêt de nos femmes , et de nos enfants, de nos petits enfants , c’est à cela que moi je pense, quand je viens ici pour que nous arretions tout ce qui nous désuni , tout ce qui retarde le développement, tout ce qui fait qu’aujourd’hui on a faim , on a soif , tout ce qui fait qu’aujourd’hui on n’est pas soigné, tour ce qui fait qu’aujourd’hui on a du mal à nous rendre d’un point à l’autre par ce que les chantiers de développement, les chantiers de construction n’ont pas été terminés, n’ont pas été conduits à souhait.

Voilà chers parents de kidal, ce qui m’amène auprès de vous aujourd’hui en toute fraternité, en tout amour pour vous dire ces choses là, et je vais terminer par vous dire que moi je continuerai à vous aimer , tel est mon devoir , mon inclination d’aimer tour le peuple de ce pays là , et je sais ici que qu’on dise vous avez d’amour pour moi , vohs avez des affections pour moi, vous avez des estimes pour moi merci chers parents , merci pour votre acceuil , je suis heureux d’être à kidal , et kidal est le Mali, et, kidal restera le Mali., inshallah.

Présidence de la République

La rédaction

MaliwebNord-MaliPolitiqueibrahim boubacar keita
Arrivé en milieu de journée à kidal, après quelques heures de convive avec ses frères kidalois , IBK ,candidat à la présidentielle du 21 juillet 2018 , a assisté au meeting organisé en son nom par l’EPM. Au cours de ce meeting qui a regroupé tout kidal dans sa...