L’Accord pour la paix et la réconciliation continue d’alimenter les débats. Invité sur le plateau d’Africable, le secrétaire général du mouvement d’autodéfense Gatia, Fahad Ag Almahmoud, a accusé l’Etat malien de manque d’autorité et la communauté internationale de jouer un double jeu.

Selon Fahad Ag Almahmoud, les membres de la plateforme Gatia ont participé au processus de l’accord d’Alger en tant que Maliens et républicains. “Nous avons participé au processus en tant que Maliens et républicains et nous avions rejeté tout ce qui n’était pas conforme au caractère républicain de l’Etat”, précise-t-il.

Sur le plateau le secrétaire général du Gatia a révélé le nom du document qui a été ajouté à l’accord le 20 juin après sa signature, resté jusqu’ici dans une grande opacité.

“Le document qui a été ajouté à l’accord le 20 juin après la signature de l’accord s’intitule le “Relevé de conclusion”. Ce document parle du redéploiement d’une armée reconstituée et majoritairement nordiste. Nous en tant que plate-forme à l’époque, nous avons jugé ce passage antirépublicain et nous n’avons pas voulu le signer”, dit-il.

A en croire le secrétaire général du Gatia, les amis du Mali sont à la base du blocage que l’accord connait aujourd’hui. “C’est les amis du Mali qui ont empêché d’une manière ou d’une autre que la situation redevienne très vite normale. Souvenez-vous en 2016 quand la communauté internationale nous a empêchés d’aller à Kidal”, déplore-t-il.

Il va même loin en accusant le régime de manque d’autorité et de jouer le jeu. “D’une part le gouvernement a joué le jeu, il a accepté d’installer dans un bureau sous un drapeau venu dans un petit sac quelqu’un qui s’appelle gouverneur mais qui ne gouverne même pas le bâtiment qu’il habite….Lire la suite sur Aumali

Balla Soumaïla Traoré, Stagiaire

Source: L’indicateur du Renouveau

 

MaliwebMalijetNord-Mali
L’Accord pour la paix et la réconciliation continue d’alimenter les débats. Invité sur le plateau d’Africable, le secrétaire général du mouvement d’autodéfense Gatia, Fahad Ag Almahmoud, a accusé l’Etat malien de manque d’autorité et la communauté internationale de jouer un double jeu. Selon Fahad Ag Almahmoud, les membres de la...