Koro, 07 novembre (AMAP)  Depuis plus de quatre jours, des groupes terroristes, très actifs dans le Cercle de Koro, ont imposé un blocus sur la ville, à partir de la frontière avec le Burkina Faso, a-t-on constaté sur place.

Après avoir dynamité un pont sur la Route nationale (RN) 15 entre le Burkina Faso et le Mali, précisément à coté de Bih, à seulement 25 km de Koro, les terroristes ont, d’abord, procédé à des détournements de véhicules de transport en commun, en obligeant les passagers à suivre des séances de prêches avant de préciser leurs intentions réelles.

 

Depuis lundi, ils font retourner tous les véhicules en provenance du Mali, en direction du Burkina Faso et ceux venant du Burkina Faso pour le Mali.  A partir du pont dynamité, ils ne laissent plus aucun véhicule passer et indiquent fermement aux chauffeurs de ne plus emprunter cette voie.

 

Cette situation, qui constitue un blocus, touche plusieurs secteurs vitaux de Koro et de la Région.  Les commerçants et les transporteurs sont les plus impactés par la situation mais, à coté, les vendeuses de fruits et légumes et les dépôts de vente de poissons de mer sont aussi affectés. C’est le Burkina Faso voisin qui approvisionne le marché de Koro en fruits et en légumes. La mesure impacte, négativement, le panier de la ménagère.

 

M.O, vendeuse de fruits et légumes au marché de Koro, indique que depuis plus de quinze ans qu’elle vend des fruits et légumes, elle n’a jamais connu une telle situation. « Nous sommes en rupture de stocks et les clients ne font que nous appeler et faire des va-et-vient. Jamais je n’ai cru que la crise que traverse notre pays allait toucher aussi mon activité commerciale.  Je passe mes journées à espérer l’arrivée de camions qui ne viennent plus. Nos fournisseurs sont menacés et bloqués par les groupes terroristes », relate-t-elle.

 

H.Z, transporteur, ajoute : « Nous avons vu venir cette situation et nous avons alerté les autorités des deux pays. Aujourd’hui, les véhicules sont bloqués ainsi que les marchandises. Il va falloir chercher, au plus vite, une solution à cette situation. Au niveau des transporteurs, nous envisageons de rencontrer les autorités pour solliciter d’elles une escorte militaire coordonnée entre les deux pays afin de permettre la reprise du trafic routier sur le tronçon Koro (Mali) –Ouahigouya (Burkina Faso).

 

Les populations de Koro vivent au rythme de ce blocus routier des groupes terroristes entre le Mali et le Burkina Faso. La ville commence à manquer, peu à peu, de nombreux produits (fruits, légumes, poissons de mer, boissons …) et de nombreux transporteurs et commerçants sont au chômage technique, en attendant la reprise du trafic routier vers le Burkina Faso.

MD (AMAP)

MaliwebNord-Mali
Koro, 07 novembre (AMAP)  Depuis plus de quatre jours, des groupes terroristes, très actifs dans le Cercle de Koro, ont imposé un blocus sur la ville, à partir de la frontière avec le Burkina Faso, a-t-on constaté sur place. Après avoir dynamité un pont sur la Route nationale (RN) 15...