Se faire passer, aux yeux de la communauté internationale, pour ce qu’elle n’est pas en usant, au besoin, du mensonge. Telle est la stratégie de la CMA ( Coordination des Mouvements de l’Azawad).

Pour montrer sa proximité avec le Roi du Maroc, la CMA n’a trouvé mieux que de rediffuser, sur les réseaux sociaux, une vidéo qui date de 2014, en la présentant comme récente.

Sur les images, tournant en boucle, on voit le Roi Mohamed VI, raccompagnant Bilal Ag Chérif, secrétaire général de la CMA, sur le perron du Palais.
Mais la supercherie a été découverte par les plus avisés.

En effet, il s’agit d’une vidéo qui date de 2014. Les images ont été filmées, à l’occasion de l’audience accordée, il y a cinq ans déjà, au leader de la CMA, par le Roi Mohamed VI, sur accord du président IBK.

Mais de là à faire passer ces images comme si elles datent d’hier, la CMA semble être tombé bas. Très bas. Trop bas.

Composée d’une poignée de touareg, à la solde de lobbies européens animés par la volonté de faire main basse sur les richesses naturelles, dont regorge le septentrion malien, la CMA se fait passer, Outre-Atlantique, comme le défenseur de la cause touareg et, partant, celle de toutes les populations du nord du Mali.

La population touareg – toutes communautés confondues – est estimée à 11 % des populations du nord, composées, majoritairement, de sonrhaï, de peulh, bambara, bozos, somono et d’une minorité d’arabes.

A l’échelle nationale, la population touareg représente 0,98 % de la population malienne, qui se chiffre à 18 millions d’âmes.

Oumar Babi

Canard Déchaîne

MaliwebNord-Mali
Se faire passer, aux yeux de la communauté internationale, pour ce qu’elle n’est pas en usant, au besoin, du mensonge. Telle est la stratégie de la CMA ( Coordination des Mouvements de l’Azawad). Pour montrer sa proximité avec le Roi du Maroc, la CMA n’a trouvé mieux que de rediffuser,...