Lors de sa traditionnelle conférence de presse animée hier jeudi 8 août, la MINUSMA a présenté son rapport d’enquête spéciale sur le massacre survenu le 9 juin dernier, dans le village de Sobane Da, à la frontière des cercles de Bandiagara et Koro, dans la région de Mopti. Ainsi, dans ce document dont les grandes lignes ont été lues par le chef de la division de droits de l’homme de la mission onusienne, Guillaume Ngefa, il ressort que 35 civils ont été tués, dont 22 enfants et 6 femmes. Toutefois, plusieurs restes de corps calcinés ont été retrouvés, mais ils n’ont pas pu être identifiés. Ce rapport balaie d’un revers de la main tout crime idéologique.

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Mali
Lors de sa traditionnelle conférence de presse animée hier jeudi 8 août, la MINUSMA a présenté son rapport d’enquête spéciale sur le massacre survenu le 9 juin dernier, dans le village de Sobane Da, à la frontière des cercles de Bandiagara et Koro, dans la région de Mopti. Ainsi,...