La MINUSMA assure que son responsable de bureau de Kidal “quittera incessamment le Mali après avoir été déclaré persona non grata par le gouvernement.”

Son porte-parole, Olivier Salgado affirme que la mission onusienne, comprenant les préoccupations des autorités maliennes, avait déjà pris les dispositions avant cette annonce.

Bamako reproche à Christophe Sivillon ses propos tenus la semaine dernière au congrès du MNLA, l’ex rébellion touareg. Il avait salué entre autres les délégations venues du Mali et de l’étranger, ce qui avait été interprété comme une façon de soustraire Kidal de la souveraineté malienne.

La ville du septentrion malien reste un sujet délicat dans la crise malienne.

MaliwebNord-MaliPolitique
La MINUSMA assure que son responsable de bureau de Kidal “quittera incessamment le Mali après avoir été déclaré persona non grata par le gouvernement.” Son porte-parole, Olivier Salgado affirme que la mission onusienne, comprenant les préoccupations des autorités maliennes, avait déjà pris les dispositions avant cette annonce. Bamako reproche à Christophe...