Gao, principale ville du Nord du Mali, est aussi celle qui a le plus résisté à la loi imposée, aux coups de fouet ou de cimeterre, pendant dix mois par les rebelles touareg puis par les islamistes armés, portée par une poignée d’animateurs, de techniciens et de directeurs de radio.drapeau islamiste ancardine mujao