C’est un dialogue de sourds qui s’est désormais instauré entre le gouvernement et les ex-rebelles de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).

 

Cette nouvelle crise a été suscitée par l’annulation de la 38e session du CSA, qui était prévue le 17 septembre dernier à Kidal, ainsi que la volonté des autorités de procéder à une relecture de l’Accord issu du processus d’Alger.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-MaliPolitique
C’est un dialogue de sourds qui s’est désormais instauré entre le gouvernement et les ex-rebelles de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).   Cette nouvelle crise a été suscitée par l’annulation de la 38e session du CSA, qui était prévue le 17 septembre dernier à Kidal, ainsi que la volonté...