Dans un communiqué publié le 17 juillet, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ne cache pas son indignation face aux évènements malheureux de Kidal. En plus, elle dit avoir « condamné avec rigueur » les actes indignes dont l’opinion nationale et internationale a été témoin.

 

Rappelons qu’en date du mercredi 17 juillet, lit-on dans le communiqué, au cours de la visite d’un groupe parlementaire de l’Assemblée nationale à Kidal, certains individus ont été mis en colère.

Pour alors manifester le mécontentement, le symbole de la Nation (drapeau) a été brûlé. En plus, des actes de vandalisme autres que cela ont été commis par des mécontents. Dans son communiqué, la CMA indique que ces évènements survenus à Kidal sont contraires aux efforts qu’elle déploie pour l’instauration d’un climat « serein et favorable » à l’aboutissement des efforts entrepris avec le gouvernement pour l’accélération des aspects prioritaires de l’accord pour la paix.

En attendant qu’il y ait de compréhension dans cette situation, le communiqué nous laisse entendre que « la CMA condamne avec la dernière énergie les actes posés à l’encontre du drapeau national et se désolidarise sans ambages de tout acte contraire à ses engagements pris dans l’APR ». Cela, « y  compris ceux liés aux symboles de l’État dans la ville de Kidal ».

Source : Le Pays

MaliwebNord-Mali
Dans un communiqué publié le 17 juillet, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ne cache pas son indignation face aux évènements malheureux de Kidal. En plus, elle dit avoir « condamné avec rigueur » les actes indignes dont l’opinion nationale et internationale a été témoin.   Rappelons qu’en date du mercredi 17...