La MINUSMA, à travers son Bureau de la Communication stratégique et de l’Information publique (PIO), a organisé deux séances de sensibilisation et d’information sur son Mandat, et sur le rôle de son personnel en uniforme dans la protection des civils. C’était les 14 et 15 août dernier, au profit de femmes leaders de Tombouctou ainsi que d’agriculteurs et d’éleveurs de Tarabangou, (à 7km au sud-est de Tombouctou).

 

Les rencontres ont réuni au total 200 personnes parmi lesquelles, des femmes leaders venant des différents quartiers de la ville, ainsi que des paysans en provenance des Communes d’Alafia, de Lafia, et de Salam. La MINUSMA était représentée par des membres des sections PIO, Affaires Civiles, Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR) ainsi que par des éléments de la Police des Nations Unies (UNPOL), des Militaires Observateurs (MILOBs) et des officiers de la Force. Au menu des échanges ont figuré : le rôle de la Mission onusienne dans le processus de paix, notamment celui du personnel en uniforme dans la protection des civils.

L’assistance a posé des questions relatives à la situation sécuritaire dans la zone, le processus DDR, ou encore aux méthodes de financement des différents types de projets communautaires. « La MINUSMA n’est pas une agence de développement, mais une Mission de maintien de la paix déployée au Mali pour soutenir le gouvernement et tous les acteurs impliqués dans le processus de paix à consolider la réconciliation nationale. Ce volet est confié à d’autres agences du Système des Nations comme le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement). La MINUSMA finance des projets communautaires en faveur des populations dans leur diversité pour soutenir la stabilité et renforcer la cohésion sociale des communautés, » a expliqué Abel Kavanagh, Chef d’équipe de PIO/MINUSMA à Tombouctou.

Les participants se disent reconnaissants des efforts de la Mission des Nations Unies au Mali dans la consolidation de la paix au Mali. « Nous ne pouvons pas être ingrat fasse à tout ce que vous avez apportez comme contribution en faveur du retour de la paix dans notre pays. Vos actions ont contribué à la restauration de la confiance entre les communautés, mais aussi au retour de la normalité » a déclaré Lalya Adiawyakoye, Présidente de l’Association Anya-Goumo.

Source: Minusma

MaliwebNord-MaliSociété
La MINUSMA, à travers son Bureau de la Communication stratégique et de l’Information publique (PIO), a organisé deux séances de sensibilisation et d’information sur son Mandat, et sur le rôle de son personnel en uniforme dans la protection des civils. C’était les 14 et 15 août dernier, au profit...