Ce dimanche 26 mai 2019, plusieurs regroupements de la communauté Peulh signalés dans la ville Douentza. 
Des jeunes peulhs auraient interdit l’entrée dans la ville à des personnes qu’ils estimeraient appartenir à des milices et qui voleraient des boeufs et imposeraient des taxes de passage aux pâturages.

Selon sources concordantes, depuis hier, trois (3) miliciens, tous de peau noire, auraient été agressés violemment à coups de bâton faisant un blessé grièvement. Des propos de révolte des peulhs proférés contre le Président de la République, aux forces de sécurité ( Fama, Minusma, Barkhane et G5).

Selon des sources sécuritaires, la circulation routière est interrompue dans la ville. Il est évident que l’équation de la région de Mopti devrait trouver son équilibre. Pour un élu de la zone, ce serait une réponse collective qui pourra calmer la situation, le retour effectif des segments de l’Etat et une dissolution sans complaisance de toutes les milices comme l’avait annoncé depuis des semaines les autorités.

Source: Figaro du Mali

MaliwebMali actuMalijetmaliwebmaliweb netNord-Maliminusma
Ce dimanche 26 mai 2019, plusieurs regroupements de la communauté Peulh signalés dans la ville Douentza.  Des jeunes peulhs auraient interdit l’entrée dans la ville à des personnes qu’ils estimeraient appartenir à des milices et qui voleraient des boeufs et imposeraient des taxes de passage aux pâturages. Selon sources concordantes, depuis...