C’est le moins que l’on puisse dire selon nos informations, les djihadistes viennent de lancer une Fatwa contre le général El hadj Gamou, président du GATIA et Moussa Acharatoumane pour leur volonté de lutter contre eux. « Les récentes déclarations du général, sont  à l’origine de cette menace on ne peut plus voilée », nous confie un cadre du nord.

MAA  renforce son arsenal à Tabankort :

Plus d’un six cents véhicules lourdement équipés aperçus

Selon nos radars, les préparatifs pour contrer toute tentative d’attaque contre ses positions vont bon train, à en croire nos radars. Nos sources indiquent que depuis les déclarations de guerre du Général El Hadj Gamou qui accompagné d’une forte délégation poursuit sa sensibilisation outre de sa communauté à qui il a demandé de se préparer pour la guerre pour récupérer Ménaka, le Gourma, Gao, Talataye et bien d’autres villes, continue après le Mali à écumer des capitales sous régionales  telle que Niamey pour expliquer sa croisade, nos radars font état de l’arrivée (en milieu de semaine dernière) de la Libye et d’Algérie de plus de six cents véhicules lourdement équipés de 12.7, de 14.7 et de bitume ainsi que d’autres armes plus performantes à Tabankort, cette position avancée de l’armée, c’est-à-dire de Gao. Comme l’indiquent nos sources, la chute de Tabankort est la voie ouverte sur Bamako puisque les FAMAS seront chassés de Gao et ainsi de suite.

Comme nous vous l’annoncions dans notre dernière livraison, le va -t- en guerre du Général Gamou, a poussé les autres communautés à se préparer activement pour se défendre. Pour le MAA plateforme, pro Bamako dont le « QG » est basé à Tabankort, une forteresse, les propos de Gamou sont vus de part et d’autre, comme une déclaration de guerre et tous se préparent en connaissance de cause. « En clair, les alliés sédentaires ( Les Peulhs et les Sonrhaïs), Arabes, Bellas, Imghads, sont surpris et choqués par cette décision unilatérale du Général Gamou, à telle enseigne qu’il sera seul contre tous celui-là même qui a été reçu chez les notables Armas, Songhoïs et le chef de la communauté arabe, Hanoune Ould Aly des arabes», nous a confié un cadre du nord stupéfait du virage à 90° du général Gamou.

En réalité, précisent nos sources, toute cette montée de l’adrénaline serait due au fait que primo, Moulaye Ould Ahmed Reganni, soit exclu du CSA après que le titulaire Pr Ahmed ait repris sa place, suivi par Fahad Ag Al Mahamoud du GATIA ; secundo, que les arabes aient fait un bloc derrière Me Harouna Tourhé, porte-parole  de la plateforme. Mais du côté du Général Gamou,  nos radars font état de la lutte contre les braquages, le banditisme et le trafic de drogue dans le Gourma et dans tout le nord. C’est fort de ce constat flagrant, indiquent nos radars que le Général Gamou se prépare  avec les armes et les munitions des FAMAS à s’emparer  des villes de Ménaka, Talataye, le Gourma et de Gao pour lutter contre les trafiquants de drogues, « c’est-à-dire la lutte contre les Lim Hars », nous confie un leader.

Selon nos radars, les trois factions Imghads dirigées par ElHadj Gamou, ensuite Haïbala et le général Tekini vivaient en harmonie jusqu’à récemment, les sorties de Gamou aient crée une profonde division. Au moment où nous bouclons cette édition, les clans Haïbala et du général Tekni se désolidarisent de Gamou et se préparent sérieusement à toute attaque de ce dernier contre eux. Du côté des sédentaires qui déplorent cette prise de position très regrettable du Général Gamou (l’allié d’hier), on suit la situation tout en restant sur ses gardes et restent sur leur faim puisque en sachant pas les vraies motivations de l’officier et restant attachés aux engagements signés en 2014 chez les notabilités de Gao. En clair, selon nos informations, les sédentaires ne sont  plus prêts à accepter une déstabilisation des populations civiles sous quelque prétexte que ce soit, car la plupart des vols qui ont eu lieu tant à Gao que les braquages sous les tronçons sont faits par des éléments du GATIA avec les armes de l’armée malienne même si du côté de Gamou, on dément catégoriquement ces allégations.

M DICKO

Source: Mali Demain

MaliwebNord-Mali
C’est le moins que l’on puisse dire selon nos informations, les djihadistes viennent de lancer une Fatwa contre le général El hadj Gamou, président du GATIA et Moussa Acharatoumane pour leur volonté de lutter contre eux. « Les récentes déclarations du général, sont  à l’origine de cette menace on ne...