Jeune commandant d’unité de 31 ans, ayant déjà une belle expérience dans le travail de coopération avec les forces partenaires européennes au Mali, le capitaine Hamza des Forces armées maliennes (FAMa) commande l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°4 sélectionnée pour coopérer avec le détachement de forces spéciales franco-estonien de la Task force (TF) TAKUBA.

Depuis plusieurs mois, il mène ses hommes à l’instruction et au combat, soutenu par la TF. L’officier est convaincu de la pertinence de ce partenariat de combat dont il voit les résultats se concrétiser jour après jour.

Engagé en opération depuis 2015 notamment en qualité d’officier de liaison au bureau opérationnel de coordination avec les forces partenaires, le capitaine Hamza a été choisi pour commander la première ULRI partenaire de la TF TAKUBA. Jeune officier originaire de Bamako, ancien enfant de troupes issues du prytanée militaire de Kati, il a ainsi pris la tête de la quatrième ULRI formée par la Force Barkhane.

En tant que commandant d’unité, il fait manœuvrer les sections, évalue et coordonne leurs actions tout en assurant le lien entre son unité et les forces partenaires européennes. « Je veille à la discipline, à l’entraînement et à l’instruction de mes hommes », précise le capitaine. Avant l’engagement avec la TF, il a dû composer les deux premières sections de l’ULRI et « les meilleurs soldats du régiment ont été sélectionnés pour former les rangs de cette unité particulière ».

Les forces spéciales françaises et estoniennes ont délivré de nombreuses séances d’instructions permettant de multiplier les compétences des sections. « La formation délivrée par TAKUBA est selon moi plus que bénéfique. J’ai pu observer, au fil des jours de l’instruction, une nette amélioration de l’attitude de mes hommes et de leur niveau de connaissance. De plus, j’ai été heureux de voir une certaine complicité naître entre les stagiaires et les instructeurs. La formation s’est soldée par un challenge sportif malgré la fatigue des semaines d’entraînement. Les sections étaient très enthousiastes. »

À l’issue de l’entraînement, le capitaine a mené ses hommes au combat au cœur du Liptako aux côtés de ses camarades de la TF pendant trois semaines. Cet engagement s’est effectué lors de l’opération BOURRASQUE menée par la Force Barkhane avec les forces armées partenaires maliennes et nigériennes. La compagnie du capitaine Hamza a ainsi pu mettre en œuvre des savoir-faire tactiques répétés pendant la phase d’entraînement. « Mes hommes ont travaillé sur de nombreux concepts théoriques et tactiques qu’ils avaient appris pendant la formation. J’ai été agréablement surpris de leur attitude et de leur comportement sur le terrain », explique le capitaine.

Une telle opération a demandé une grande endurance et beaucoup de rusticité aux deux sections de l’ULRI, qualités reconnues par le capitaine Hamza : « Pour certains, c’était la première fois qu’ils étaient engagés si longtemps sur le terrain. Ils ont tenu, malgré la fatigue, le stress et les contraintes logistiques ».

Le partenariat de combat apporte aussi une plus-value aux forces européennes. « Nous profitons énormément de l’expérience des forces spéciales et nous en apportons aussi par notre connaissance du terrain et des populations ainsi que par nos méthodes de travail. Certains de mes hommes, issus de la zone, ont une connaissance intrinsèque du milieu dans lequel nous avons évolué pendant plusieurs semaines ».

Cette connaissance fine du terrain renforce la volonté du capitaine et de ses hommes de poursuivre la lutte contre le terrorisme dans cette région du Mali afin de protéger leurs compatriotes. « La population du Liptako est globalement favorable à notre action, mais elle a beaucoup souffert auparavant. Aujourd’hui elle a peur des représailles menées par les groupes armés terroristes. Tous ces doutes et ces peurs passeront quand peu à peu nous reprendrons nos droits en tant qu’armées sur notre territoire », explique l’officier, convaincu que l’action des FAMa sur le terrain porte ses fruits jour après jour.

De retour à Gao et après quelques jours de repos, le capitaine ne relâche pas la pression bien longtemps : « Je tiens beaucoup à ce que nous continuions à nous perfectionner et nous entraîner pour avoir une préparation opérationnelle optimale. Aujourd’hui, le bilan est très positif. Il y a toujours des aspects perfectibles, mais je ne peux qu’être satisfait des résultats de cette opération. C’est un pas de plus vers l’opérationnalisation de mon unité. Le défi pour nous en termes de perspectives est d’avoir une unité à 100% opérationnelle et être capable de suivre le même rythme que les forces partenaires européennes ».

Convaincu de la pertinence de cet engagement au combat, l’entraînement reprend bientôt pour l’unité du capitaine Hamza, prête pour un nouveau déploiement aux côtés de ses partenaires des forces spéciales européennes de la TF TAKUBA.

La Task force européenne TAKUBA, créée à l’issue du sommet de Pau du 13 janvier 2020, a pour mission de conseiller, d’assister et d’accompagner au combat les unités conventionnelles maliennes dans la lutte contre le terrorisme. Elle est intégrée à l’opération Barkhane.

Armées françaises

MaliwebNord-Mali
Jeune commandant d’unité de 31 ans, ayant déjà une belle expérience dans le travail de coopération avec les forces partenaires européennes au Mali, le capitaine Hamza des Forces armées maliennes (FAMa) commande l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°4 sélectionnée pour coopérer avec le détachement de forces spéciales...