Bamako, 18 sept (AMAP) Une unité du Groupement tactique désert (GTD) Bercheny, de la Force Barkhane, a saisi « d’importantes ressources logistiques dont des motos, des équipements électroniques mais également des armements de différents types », au cours d’une mission de reconnaissance dans la Région d’Ansongo, dans le Nord du Mali, a annoncé l’opération militaire française.

Dans un communiqué parvenu à l’AMAP, vendredi, l’Opération Barkhane a indiqué que ces saisies ont été opérées le 11 septembre dernier, « suite à la fouille de maisons suspectées d’appartenir à des personnels liés aux groupes armés terroristes »

Le lendemain, les soldats de la force Barkhane engagés dans une opération de reconnaissance dans le Liptako ont été pris « à partie par un groupe de terroristes qui a réussi à s’exfiltrer’, ajoure la même source. Cette seconde unité du GTD Bercheny, après avoir repris ses opérations de fouille, a « découvert à proximité de la zone de contact plusieurs motos et divers effets militaires ». Dans la même zone, ils ont également découvert d’autres ressources logistiques dont à nouveau des armes de guerre.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel (Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad), l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS).

Elle regroupe environ 5.100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les Groupes armés terroristes (GAT) et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

MD (AMAP)

MaliwebNord-Mali
Bamako, 18 sept (AMAP) Une unité du Groupement tactique désert (GTD) Bercheny, de la Force Barkhane, a saisi « d’importantes ressources logistiques dont des motos, des équipements électroniques mais également des armements de différents types », au cours d’une mission de reconnaissance dans la Région d’Ansongo, dans le Nord du...