Plus d’une semaine après son enlèvement par des hommes armés, Abdoulaye Alpha Cissé a été retrouvé mort. L’affaire n’est peut-être pas loin d’un règlement de compte politique. L’édile était en fonction depuis seulement trois mois, après une longue bataille judiciaire.

Le corps du maire a été retrouvé sur les rives d’un lac, entre les localités de Tonka et de Goundam dans la région de Tombouctou. En parti dévêtu, il était criblé de balles. Abdoulaye Alpha Cissé avait été enlevé il y a une dizaine de jours. Non pas dans la localité de Garba-Koïra (cercle de Diré) dont il est maire, mais à quelques dizaines de kilomètres de là. Ses ravisseurs étaient armés et sont repartis assez rapidement avec lui.

Il n’y a ni revendication du rapt, ni de son assassinat. Mais parmi les hypothèses, il y a un contentieux électoral qui a commencé il y a un peu plus de trois ans. Déclaré battu aux élections locales, Abdoulaye Alpha Cissé avait déclenché une action marathon devant la justice, qui lui a donné raison il y a seulement trois mois.

L’édile a-t-il été victime de règlements de compte politique ? L’enquête ouverte devrait le dire. Un sous-préfet qui avait récemment installé le maire dans ses fonctions, a été lui brièvement enlevé avant d’être libéré.

Dakaractu
MaliwebNord-Mali
Plus d’une semaine après son enlèvement par des hommes armés, Abdoulaye Alpha Cissé a été retrouvé mort. L'affaire n’est peut-être pas loin d’un règlement de compte politique. L'édile était en fonction depuis seulement trois mois, après une longue bataille judiciaire. Le corps du maire a été retrouvé sur les rives...