Après une absence d’un mois, un voyageur qui reviendrait aujourd’hui à Labbezanga,  ne reconnaîtrait pas le village qu’il a quitté. De nombreux changement ont eu lieu !

En effet, il y a quelques semaines seulement, les premiers soldats maliens sont revenus dans ce poste frontalier. Depuis, les travaux se poursuivent tous les jours, avec l’appui des forces internationales, pour construire un camp plus solide pour faire face aux éventuelles attaques et dissuader les assaillants.

Ce retour des FAMa à été très apprécié par les populations, mais aussi par les autres services de l’Etat. Tout le monde est rassuré par le retour de cette présence sécuritaire.

Le mercredi 10 juin, Labbezanga a reçu la visite d’une délégation régionale, conduite par le Directeur de cabinet du gouvernorat de Gao, accompagné par les forces de défense et de sécurité intérieure, un responsable de la jeunesse et enfin le maire et le sous-préfet de Ouatagouna. Les habitants de Labbezanga ont été fiers d’accueillir la délégation au son de l’hymne national et sous les couleurs du Mali. Les autorités ont écouté avec attention les besoins du village qui leur ont été présentés.

La semaine suivante, du 17 juin au 19 juin, c’est une véritable caravane qui est arrivée à Labbezanga sous la protection des FAMa.

Une colonne foraine avait fait le déplacement depuis Gao pour apporter des soins médicaux, plus de 20 tonnes de céréales au profit de la population, mais aussi des experts de l’eau, sous le regard des autorités politiques et religieuses.

La colonne a aussi conduit à Labbezanga sept policiers qui sont désormais installés dans le village, pour le plus grand bonheur des populations qui retrouvent un sentiment de sécurité.

On dit que « le soleil n’oublie pas un village parce qu’il est petit ».

Siaka Sidibé

MaliwebNord-Mali
Après une absence d’un mois, un voyageur qui reviendrait aujourd’hui à Labbezanga,  ne reconnaîtrait pas le village qu’il a quitté. De nombreux changement ont eu lieu ! En effet, il y a quelques semaines seulement, les premiers soldats maliens sont revenus dans ce poste frontalier. Depuis, les travaux se poursuivent tous...