Au moins 70 membres de la force de maintien de la paix des Nations Unies au Mali ont été infectés par le nouveau coronavirus, depuis le premier cas détecté dans le pays en mars, a indiqué un communiqué, cité par Anadolu.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a déclaré, jeudi, que, jusqu’à présent, 39 fonctionnaires s’étaient remis du virus. « Il y a donc 31 cas positifs actifs qui progressent bien. Ils ont été placés en isolement et reçoivent des soins adéquats », indique le communiqué de la force. Le Mali a enregistré, à ce jour, 1 194 cas du virus, avec 72 décès et 652 guérisons, selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

La force des Nations Unies a déclaré que les camps, où des cas avaient été signalés, étaient entièrement confinés pour limiter la propagation. « Si nécessaire et selon les cas, la mission n’hésite pas à prolonger les périodes de confinement de ses camps dans les régions. C’est le cas à Gao et Mopti où la période de confinement a été prolongée jusqu’au 4 juin et au 11 juin, respectivement », a ajouté la force. La MINUSMA a annoncé avoir ouvert un centre médical COVID-19 le 22 mai. Le centre est conforme aux normes de construction de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des services de maladies infectieuses maliennes, et peut accueillir 65 patients, a-t-elle précisé.

Source : inte

MaliwebNord-Mali
Au moins 70 membres de la force de maintien de la paix des Nations Unies au Mali ont été infectés par le nouveau coronavirus, depuis le premier cas détecté dans le pays en mars, a indiqué un communiqué, cité par Anadolu. La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la...