Au Mali, le comité de suivi de l’accord CSA doit tenir sa réunion mensuelle le 17 septembre prochain, mais sans le Niger qui continu à protester contre la gestion de la ville par la CMA.

Toute reproduction, même partielle sans la permission de l’auteur est strictement interdite et passible de poursuite judiciaire.

Le comité de suivi de l’accord de paix doit tenir sa réunion mensuelle le 17 septembre prochain à Kidal mais cette rencontre s’annonce difficile. Le représentant du Niger, Mamoudou Moumouni annonce qu’il quitte le comite en signe de protestation contre la gestion de la ville par la CMA.

Décidément le actuel statut de Kidal dérange plus Niamey que Bamako. Après les multiples déclarations du président nigérien Mahamadou Issoufou contre la gestion de la ville de Kidal par les ex rebelles, le représentant du Niger au comité de suivi de l’accord (CSA), Mamoudou Moumouni a annoncé le 13 septembre dernier qu’il quitte les travaux de l’accord de paix.

Mamoudou Moumouni, ancien secrétaire général de la présidence du Niger, oncle du général Salou Djibo, celui qui a passé le pouvoir à Mahamadou Issoufou et actuel ambassadeur du Niger au Mali ne prendra pas part aux travaux de la prochaine session du comité de suivi de l’accord prévu le 17 septembre prochain à Kidal.

Le Niger hausse le ton alors que le fragile accord de paix peine à être appliqué alors que l’ONU demande au gouvernement malien des résultats concrets dans le cadre de l’application de l’accord de paix.

Source: nordsudjournal
MaliwebNord-Mali
Au Mali, le comité de suivi de l’accord CSA doit tenir sa réunion mensuelle le 17 septembre prochain, mais sans le Niger qui continu à protester contre la gestion de la ville par la CMA. Toute reproduction, même partielle sans la permission de l’auteur est strictement interdite et passible de...