Quand on va à la chasse, on ne convie que les vrais hommes ! Rendez-vous compte, dans la seule journée du 11 novembre, les FAMa ont interpellé 11 puis 4 suspects dans la région du Gourma. Ces 15 individus, soyez-en certains, sont soupçonnés d’être membres d’un groupe armé et ont été placés en détention. Ils seront jugés pour leurs activités terroristes.

Les prisonniers, même s’ils sont identifiés comme terroristes, bénéficient d’un traitement juste, humain et digne. Malgré les violences qu’ils ont commises à l’encontre de milliers de Maliens, malgré les pertes des FAMa, ils gardent le droit à une détention digne et à un procès équitable.

Dans la lutte contre le terrorisme, le respect de ces règles éthiques est un pilier essentiel de l’Etat malien face à la barbarie terroriste. Toute la difficulté est de réussir à concilier souci d’efficacité au nom de la sécurité et respect des droits fondamentaux au nom de la démocratie. L’Etat malien n’est pas tombé dans ce piège et continue de respecter les valeurs du pays.

Il est important de souligner cela car la justice et le respect des droits de l’Homme sont les règles qui empêchent de sombrer dans la barbarie et la sauvagerie. Tout l’inverse des groupes terroristes qui humilient et présentent comme des trophées leurs prisonniers, avant de les assassiner. Oui, les assassiner à bout portant d’une balle dans la tête ou en les égorgeant et de diffuser les images sur les réseaux sociaux, poussant ainsi la violence à sa pire expression.

Même s’il est tentant de leur faire subir ce qu’ils font subir aux autres et malgré la perte de leurs frères d’armes, les FAMa continuent de respecter et d’appliquer ces principes éthiques. Leur attitude et leurs valeurs démontrent que le Mali sera plus fort que les terroristes tant que les FAMa respectent les valeurs de notre pays.

Mamadou Bare

Malivox

MaliwebNord-Mali
Quand on va à la chasse, on ne convie que les vrais hommes ! Rendez-vous compte, dans la seule journée du 11 novembre, les FAMa ont interpellé 11 puis 4 suspects dans la région du Gourma. Ces 15 individus, soyez-en certains, sont soupçonnés d’être membres d’un groupe armé et ont...