Un dispositif impressionnant a fouillé la ville de Menaka au sein d’une patrouille mixte pour vérifier le niveau sécuritaire et aussi pour rassurer les populations. Pour ce faire Barkhane et FAMa ont fait une jonction à l’intérieur du Super Camp de Ménaka qui abrite toutes les forces présentes dans la région. Dès le petit matin les troupes commencent à quadriller la ville secteur par secteur. Cette action a pris toute la matinée jusqu’à 12 heures 46 minutes. Cette patrouille s’est ensuite rendue au commissariat pour s’entretenir avec les responsables de la police. Le capitaine de police Alhousseiny Ag Anaib, chef de la police judiciaire a déclaré que depuis 2012 le commissariat existe mais c’est en décembre 2017 qu’il a commencé à fonctionner. Il a déclaré que ces derniers temps, les FAMa approvisionnent le commissariat en eau. Des postes de combat et de commandement ont été mis en place grâce à la force Barkhane a-t-il ajouté. « La police participe souvent à la patrouille mixte dans la ville. On dort tranquillement à Ménaka. Le niveau sécuritaire est calme. La population arrive à avoir un niveau de vie normale selon le commissaire.

La population accepte la présence des forces régaliennes. Elle collabore avec la police en matière de renseignements. Les FAMa sont valeureuses, courageuses et veulent sécuriser la région de Ménaka. Cependant il leur faut des moyens aux dires du commissaire de la ville. Il faut sensibiliser la population. La police de proximité est nécessaire pour avoir une synergie d’actions. La police communautaire est prévue et la police l’accepte, poursuit le capitaine.

Il a enfin présenté des doléances de son commissariat qui sont entre autres le manque d’eau, d’électricité et d’Internet. Barkhane a promis d’appuyer le commissariat. Au problème de sécurité s’ajoute le vol de bétail et les conflits communautaires conclu le capitaine.

Après cet entretien au commissariat, l’officier français, chef de la patrouille, a fait un briefing. Selon cet officier la manière de patrouiller varie et est diversifiée.

La patrouille a pris la direction du nord de la ville. Elle a sillonné le Nord et l’Est de la ville avec des arrêts au niveau des grandes artères, au marché. Selon la majorité des habitants de la ville, la vie est paisible grâce à la présence des forces de défense et de sécurité maliennes, françaises…

Les activités génératrices de revenus ont repris dans la ville ainsi que le trafic sur les voies extérieures et frontalières avec le Niger.

Egalement des patrouilles autonomes FAMa comme Barkhane se font dans la ville de jour comme de nuit.

Des journalistes maliens, venus de Bamako grâce à Barkhane, ont participé à la patrouille.

2ème Cl Salia dit K. Sidibé

FAMA

Source: Koulouba.Com

MaliwebNord-Mali
Un dispositif impressionnant a fouillé la ville de Menaka au sein d’une patrouille mixte pour vérifier le niveau sécuritaire et aussi pour rassurer les populations. Pour ce faire Barkhane et FAMa ont fait une jonction à l’intérieur du Super Camp de Ménaka qui abrite toutes les forces présentes dans la...