La MINUSMA a officiellement remis le 12 avril dernier, sept (7) projets de réduction de violence communautaire (CVR) réalisés aux villages de Tin-Fadimata, Inagar et Chimam dans la région de Ménaka. La Mission onusienne au Mali les a financés à environ 255 millions de Francs CFA.

 menaka entre ville region nord mali

Sur ces trois villages de la région de Ménaka, Tin-Fadimata et Inagar abritent chacun un site de cantonnement. Ces projets qui y sont mis en œuvre visent à promouvoir l’accès des bénéficiaires à des opportunités socioéconomiques, à renforcer le dialogue communautaire et à faciliter l’accès aux services sociaux de base.

Améliorer les conditions de vie à Inagar

Dans cette optique, Inagar, localité située à 20 kilomètres de Ménaka, a bénéficié de trois projets liés à l’accès à l’eau, à l’éducation et à la relance des activités économiques. Parmi eux, la réhabilitation d’une école de trois salles de classe, y compris la construction d’un mur de clôture, d’un réfectoire, d’un magasin de stockage et de deux toilettes. « Cette école était exposée à tous les dangers : les véhicules y passaient ainsi que les animaux; nos enfants étaient vraiment exposés. Ils sont maintenant en sécurité et il y a également une cantine au sein de l’école », s’est réjouie Aichatou Wallette Taha, présidente de l’association des femmes d’Inagar.

Inagar faisait également face à une pénurie d’eau qui, selon le chef du village, M. Moussa Issy Wa Ha, poussait les habitants à se déplacer. Cependant, il dit avoir noté que la réalisation de ces projets semble favoriser leur retour dans la localité. « Ces différents projets ont déjà attiré beaucoup de nos voisins à regagner le village. Les gens ont commencé à ouvrir des boutiques pour occuper l’espace du projet. Sans compter les emplois que ces projets ont créés ici. Les conditions de vie des travailleurs aux projets, tous ressortissants du village se sont vu améliorées », a-t-il souligné.

Un centre de santé communautaire pour Tin-Fadimata

Le chef du village de Tin-Fadimata a exprimé sa satisfaction face aux changements progressifs apportés par les projets CVR de la MINUSMA dans sa communauté. Pour M. Ismaël Ag Baye, ces projets sont une forte contribution au développement du village et au processus de résolution des conflits communautaires. « Avant la construction de ce système, l’eau de Tin Fadimata ne pouvait même pas être consommée par les animaux tellement elle était boueuse. Vous pourrez comprendre notre degré de satisfaction si vous étiez présents l’année dernière pour constater l’état déplorable dans lequel nous vivions, avant ces projets de la MINUSMA », a-t-il témoigné.

A Tin-Fadimata, la Section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (RSS-DDR) de la MINUSMA a soutenu trois projets dont de construction d’une école de trois classes et l’électrification de l’établissement; la construction d’un centre de santé communautaire équipé ainsi que l’installation d’un système d’adduction d’eau et de bornes fontaine.

La chargée de la santé reproductive au centre de santé communautaire qualifie ce changement de soulagement pour les femmes enceintes et les enfants. « Nous disposons désormais d’espaces aménagés qui nous permettent de faire des consultations médicales, de suivre les grossesses et de faire des accouchements. Nous sentons le changement », a souri Hadijatou Walette Mohamed. Avant, une cour familiale faisait office de centre de santé dans le village. « Nous sommes très contents de pouvoir déménager dans ce nouveau centre pour mieux servir les communautés », a expliqué Mohamed AG Aklini, le chargé de nutrition.

Les élèves de Chimam mieux logés

Tout comme les populations d’Inagar et de Tin-Fadimata, celles de Chimam ont applaudi la construction d’une école de trois classes, d’un bloc de trois latrines ainsi que l’électrification du bâtiment. Une délégation du village avait fait le déplacement jusqu’à Tin-Fadimata pour assister à la remise. Imada Ag Baka, chef de village de Chimam, se réjouit de constater que la réalisation de cet ouvrage a permis de ramener les jeunes de sa communauté à travailler ensemble. «Nos jeunes ont laissé les armes pour travailler et gagner leurs vies. L’école est aussi électrifiée et dispose de toilettes. Désormais, les enfants pourront apprendre dans de meilleures conditions », a-t-il déclaré, avant de remercier la Mission onusienne.

Dans le cadre de la remise de ces projets CVR, une délégation de la MINUSMA comprenant notamment des représentants de la Section RSS-DDR, des Casques bleus de la Force et de la Police des Nations Unies et des représentants de l’OIM, s’était rendue à Tin-Fadimata.

MaliwebNord-Mali
La MINUSMA a officiellement remis le 12 avril dernier, sept (7) projets de réduction de violence communautaire (CVR) réalisés aux villages de Tin-Fadimata, Inagar et Chimam dans la région de Ménaka. La Mission onusienne au Mali les a financés à environ 255 millions de Francs CFA.   Sur ces trois villages...