Le coordinateur adjoint  des forces armées  du mouvement  pour le salut de l’Azawad a été tué par des « hommes armés non identifiés », en pleine ville de Ménaka, le lundi 30 juillet, indique un habitant.

C’était l’émoi à Ménaka après l’assassinat du chef militaire du Mouvement pour le salut de l’Azawad. Mohamad_Ahmed_Ag_Falnat s’était rendu pour la prière du Maghrib.  C’est ainsi que « des hommes armés » circulant  dans un véhicule et sur une moto » ont tiré sur lui  avant d’enlever son véhicule.

Le  MSA pleure l’assassinat de son officier

Dans le communiqué,  le mouvement  vante  ses qualités  en ces termes : « un homme qui prônait les valeurs d’antan de paix et de fraternité entre les communautés de nos régions».

Promettant de chercher les auteurs d’un fait qu’il qualifie d’abominable  «  le Msa assure  sa détermination à tout faire pour que ce crime ne reste pas impuni ».

Sa mort  intervient à un moment où son mouvement est  engagé dans une guerre farouche contre les terroristes dans la région de Ménaka.  Les attaques ciblées sont lésions dans cette zone. Tout juste, la semaine dernière, dans la  région, plusieurs civils ont été froidement tués.

Y M

Source: L’Indicateur du Renouveau

MaliwebNord-Mali
Le coordinateur adjoint  des forces armées  du mouvement  pour le salut de l’Azawad a été tué par des « hommes armés non identifiés », en pleine ville de Ménaka, le lundi 30 juillet, indique un habitant. C’était l’émoi à Ménaka après l’assassinat du chef militaire du Mouvement pour le salut...