Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, l’Union européenne a mis en place un fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique en vue de contribuer à stimuler le développement économique et la stabilité sociale à travers la création des opportunités d’emplois pour les jeunes, les femmes et les migrants potentiels.

C’est dans ce cadre que Gao, a reçu, lundi dernier, la visite de deux membres du gouvernement, Maouloud Ben Kattra (Emploi et Formation professionnelle) et Abdourhamane Sylla (Maliens de l’extérieur et Intégration africaine). Ils ont été accueillis à leur descente d’avion par le gouverneur de Région, le colonel-major Sidiki Samaké et le 1er adjoint au maire de la commune urbaine de Gao, Mohamed Ben Maouloud.
La mission consistait à mener une campagne d’information et de sensibilisation sur la migration irrégulière et les opportunités de création d’emplois dans la Région de Gao. Le premier adjoint au maire de la commune urbaine de Gao, a, au nom du conseil communal, adressé ses vifs remerciements à l’endroit des deux ministres pour leur engagement en faveur de la jeunesse de sa commune. Pour sa part, le président du conseil national des jeunes, Souleymane Satigui Sidibé, a indiqué aux deux membres du gouvernement qu’ils ont le soutien de la jeunesse malienne pour éradiquer la migration irrégulière. Il a exhorté les jeunes de Gao à s’approprier ces projets que l’Etat et ses partenaires viennent de mettre à leur disposition.
Quant au ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, il précisera que les défis imposés par la migration irrégulière dominent l’agenda international des Etats. «Pour faire face à ses nombreux défis, notre pays a développé des stratégies concrètes couvrant toute la dimension du phénomène. Il s’agit de la création de 14 antennes pour la structure du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine dont 3 à Gao. Avec l’appui de l’Organisation internationale pour les migrants, l’ouverture d’un centre d’accueil et d’assistance des migrants de transit ici à Gao verra le jour très prochainement», a révélé Abdourhamane Sylla, tout en reconnaissant la contribution de la diaspora au processus de développement de notre pays et à l’amélioration des conditions de vie des familles. Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action conjointe de la Valette sur la migration, le ministre Sylla a annoncé que sur 10 projets à caractère national, la seule Région de Gao bénéficiera de 5 projets pour répondre à la problématique de l’emploi des jeunes et de la gestion des flux migratoires. Il s’agit, en outre, du Projet de sécurité humaine et développement pour les Régions de Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Ménaka et Taoudénit pour un financement estimé à 12,4 milliards de Fcfa ; du Projet de renforcement des capacités de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables des Régions de Gao et Mopti d’un montant chiffré à 13,1 milliards de Fcfa ; du Projet de relance économique et d’appui aux collectivités locales de Gao et Tombouctou pour un montant de 6,5 milliards de Fcfa. A ceux-ci s’ajoutent le Projet de renforcement de la gestion et de la gouvernance des migrations et le retour et la réintégration durable au Mali couvrant le District de Bamako, les Régions de Gao et Kayes d’un montant de 9,8 milliards de Fcfa et le Projet de création des opportunités d’emplois à Bamako, Gao, Kayes, Koulikoro d’un montant de 13,1 milliards de Fcfa.
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a précisé que le Projet de création des opportunités d’emplois est mis en œuvre par le consortium d’agences comprenant la SNV, ICCO WASTE et APEJ pour une durée de 4 ans. «Les plus hautes autorités de notre pays, sous la houlette du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, qui sont particulièrement préoccupées par le problème de l’emploi et du chômage, ont adopté de nombreuses mesures politiques pour y faire face», a soutenu Maouloud Ben Kattra. Les deux ministres ont remis aux jeunes des outils pour la mécanique et la cuisine. Ils se sont également rendus au chevet des personnes qui ont été blessées lors des événements de ces derniers jours à Gao.

Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

 

Source: Essor

MaliwebNord-MaliKAYES
Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, l’Union européenne a mis en place un fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique en vue de contribuer à stimuler le développement économique et la stabilité sociale à travers la création des opportunités d’emplois pour les jeunes, les femmes et les...