Le ministre des affaires étrangères, Tibélé Drame, a déclaré Christophe Sivillon, le représentant de la MINUSMA à Kidal, Persona non grata, le mardi 10 décembre pour avoir prononcé un discours séparatiste. Quelques heures après, le porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado, met en ligne un communiqué largement repris par les réseaux sociaux. Il a tenu des propos similaires que le Français Sivillon.

Ce Franco-Belge fait une différence entre le territoire malien et Kidal. Pour lui, Kidal est une entité territoriale à part entière, différente du territoire malien. Métrisant bien la langue de Molière, Olivier Salgado a manifestement nargué  les autorités maliennes, sachant bien que son compatriote Sivillon a été expulsé pour les mêmes raisons.

La différence entre les deux est que le premier a fait sa déclaration à Kidal, le second  par voie de presse. Le résultat est donc le même. La sanction doit être la même. Tiébilé Dramé doit sévir ! Non à la politique de deux poids deux mesures.

Les responsables européens de la MINUSMA doivent savoir aujourd’hui plus qu’hier que leurs missions est de soutenir le Mali, et non de jouer à la neutralité ou à la complaisance  envers les gens de Kidal. Ils doivent, en tout lieu,  assumer que le Mali est un et indivisible conformément aux différentes résolutions de l’ONU.

A suivre

El Hadj ChahanaTakiou

Source: Journal le 22 Septembre-Mali

 

MaliwebNord-Mali
Le ministre des affaires étrangères, Tibélé Drame, a déclaré Christophe Sivillon, le représentant de la MINUSMA à Kidal, Persona non grata, le mardi 10 décembre pour avoir prononcé un discours séparatiste. Quelques heures après, le porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado, met en ligne un communiqué largement repris par...