Après leur mise en place, les Equipes régionales d’appui à la réconciliation (ERAR) sont en voie d’être opérationnalisées par le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, avec l’appui de l’Union européenne, de la GIZ et de la MINUSMA. Des sessions d’élaboration de plans d’action ont été initiées à cet effet.

L’étape de Mopti s’est déroulée les 6 et 7 juin dans la salle de conférence du stade Baréma Bocoum sous la présidence du représentant du gouverneur de région, Famory Kamissoko. C’était en présence du chef de mission auprès du ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, El Moustapha Cissé. La session d’élaboration du plan d’action a regroupé les animateurs de l’Equipe régionale d’appui à la réconciliation de Mopti, les ONG, les organisations de la société civile et les services techniques partenaires.
A l’ouverture des travaux, le représentant du ministre, El Moustapha Cissé, a mis l’accent sur l’importance de cette session dans le cadre du processus d’opérationnalisation des Equipes régionales d’appui à la réconciliation. La rencontre, a-t-il précisé, consiste à identifier les actions prioritaires à entreprendre au cours des deux prochaines années. Il s’agit aussi de prioriser les zones d’intervention, de convenir de la période de mise en œuvre des actions retenues sur le choix des acteurs à impliquer ainsi que les moyens à mobiliser pour la réussite du plan.
Pendant les deux jours de la rencontre, les participants, sous la houlette de facilitateurs rompus, ont analysé les documents et outils référentiels comme l’outil pratique n°1: méthodologie relative à l’élaboration des plans d’action des ERAR, le manuel de procédures administratives, comptable et financières, le manuel de suivi-évaluation du Projet «Ensemble vers la réconciliation pour la paix (ERP)» et l’étude cartographique des conflits dans les régions du Centre et du Nord du Mali. Dans un élan constructif et participatif dans l’optique de répondre efficacement aux défis et enjeux de la réconciliation dans la Région de Mopti, les participants ont élaboré un plan d’action assorti d’un chronogramme de mise en œuvre en lien avec des moyens sur deux ans (2018-2019). Ce plan d’action qui se veut réaliste s’articule autour de la création des comités de réconciliation dans les communes de cinq cercles (Koro, Douentza, Youwarou, Ténenkou et Djenné); de l’organisation de campagnes d’éducation et de sensibilisation à la citoyenneté et au civisme et l’animation des séances de dialogue communautaires dans les communes identifiées.
Au nom des participants, le chef de l’Equipe régionale d’appui à la réconciliation de Mopti a exprimé la satisfaction de tous pour cette opportunité offerte par la session. «Au-delà du cadre d’échanges entre tous les acteurs, le plan d’action issu des débats nous oriente vers des objectifs, précise les activités et des indicateurs d’évaluation. Il se veut réaliste, perfectible et nous espérons disposer des ressources humaines et financières pour sa mise en œuvre, conditions nécessaires pour que les résultats stratégiques et les indicateurs de performance donnent des résultats observables en adéquation avec les attentes (paix et réconciliation)», a indiqué Ali Kampo.
Le représentant du chef de l’exécutif régional a adressé ses sincères remerciements au ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale et ses partenaires pour cette heureuse initiative qui vient à point nommé dans la Région de Mopti en proie à des convulsions violentes et permanentes. Selon lui, la réconciliation, perçue comme élément structurant de la stratégie de sortie de crise, doit construire les fondamentaux de la paix : établir le dialogue entre les communautés, créer les conditions de paix et de prospérité durables. « Le plan d’action élaboré par vos soins est une projection réaliste et réalisable dans la conquête de la paix, de la stabilité et d’accès aux projets de développement. Nos attentes sont d’une part leur application correcte dans le cadre du projet «Ensemble vers la réconciliation pour la paix», l’engagement des populations et des collectivités identifiées à soutenir le programme d’autre part», a déclaré Famory Kamissoko.
Dramane
COULIBALY
AMAP-Mopti

 

Source: Essor

MaliwebNord-Maliminusma
Après leur mise en place, les Equipes régionales d’appui à la réconciliation (ERAR) sont en voie d’être opérationnalisées par le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, avec l’appui de l’Union européenne, de la GIZ et de la MINUSMA. Des sessions d’élaboration de plans d’action ont...