Plusieurs fois piétinées et brûlées, les couleurs nationales du  Mali  sont réduites a néant par des  militants de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).  En effet, comme pour jouer avec les nerfs des maliens qui sont  opposés à tout projet de partition du pays, le drapeau est plusieurs fois outragé à Kidal  devant le silence  coupable de la  communauté   internationale, garante de la mise en   œuvre  de l’Accord  d’une part  et devant le silence coupable du Gouvernement d’autre part. Le silence le plus  blessant dans cette histoire est celui des ministres membres de la CMA   qui siègent dans le  Gouvernement de Transition.

À chaque  fois que la CMA  engage un pas  vers la paix et la réconciliation nationale,  il est toujours suivi de deux autres pas  en arrière à cause des actes de provocation qu’elle cautionne.   Pour une première, depuis la (…)

MAHAMANE TOURÉ

NOUVEL HORIZON

MaliwebMali actuNord-Mali
Plusieurs fois piétinées et brûlées, les couleurs nationales du  Mali  sont réduites a néant par des  militants de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).  En effet, comme pour jouer avec les nerfs des maliens qui sont  opposés à tout projet de partition du pays, le drapeau est plusieurs...