En conflit depuis un certain temps, les communautés, Oulad Ich et Tormoz, enterrent la hache de guerre pour promouvoir le vivre ensemble et la paix. Cette entente retrouvée est l’œuvre de la Mission d’Appuie à la Réconciliation Nationale (MARN) de Taoudénit.

Réunis à la maison des aînés de Bamako, pour deux jours de travaux, (jeudi 18 et vendredi 19 juillet), les représentants des communautés Oulad Ich et Tormoz, en conflit dans leur localité, ont décidé de faire la paix.

L’ouverture de cette rencontre a été présidée par le Ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation, Lassine Bouaré, en présence du gouverneur de Taoudénit, le président de la commission DDR, le président de l’autorité intérimaire de Tombouctou, les deux communautés en conflit, l’équipe régionale de la mission d’appui à la réconciliation et d’autres personnalités.

Après les mots de bienvenue du représentant du chef de la mission d’appui à la réconciliation nationale de Taoudénit, souhaitant un bon déroulé des travaux entre les deux communautés, le représentant de la communauté Oulad Ich a adressé les salutations de toute sa communauté au Ministre Lassine Bouaré et aux représentants d’autres communautés présentes.

Selon lui, toutes les tribus Oulad Ich sont toujours dans la dynamique de la paix et de la réconciliation.

De son coté, le représentant de la communauté Tormoz a salué le Ministre Bouaré pour avoir accepté de soutenir cette rencontre initiée par les présidents de l’autorité intérimaire de Tombouctou et du collège transitoire de Taoudenit, qui, pour lui, débouchera sur un règlement définitif du conflit.

«Le problème est très délicat, souligne le représentant de la communauté Tormoz qui précise qu’il est né du comportement ignoble de Mohamed Ould Jaiid, chef de base de MAA plateforme avec ses éléments basés à lerneb, chef lieu de la commune de Tilemsi en faisant des locaux de l’école, sa base militaire».

Suivant ses explications, le nommé Mohamed Ould Jaiid a créé trois postes de contrôle aux entrées du village et deux postes situés à chacun à environ 15 kilomètres du village. C’est ainsi qu’il instaura une taxe sur tout véhicule de passage dans ces différents postes dont le montant variait entre 5.000 F et 10.000 F, selon la chargement du véhicule.

Ensuite, il instaura des taxes sur le bétail, les boutiques, les étales, les stands, la vente des parcelles…

Aussi, il s’est accaparé de la gestion du forage et du centre de santé, en fixant ainsi le prix de la barrique d’eau à 500F et le prix d’un sérum glucose à 10.000F et toutes les actions humanitaires au profit de la population systématiquement détournées par lui.

Face à cette situation, le représentant des Tormoz a invité les autorités à prendre des mesures idoines pour protéger les populations.

Malgré tout, il a informé que sa communauté reste et demeure disponible à la recherche d’une issue heureuse à ce problème.

« Les problèmes de proximité ne peuvent avoir que des solutions de proximité », indique le Ministre Bouaré avant de remercier l’équipe d’appui à la réconciliation de Taoudeni pour ses efforts de réconciliation entamés entre les deux communautés, parachevés à Bamako.

Pour cette rencontre de médiation, le ministre a exhorté les participants à faire preuve de tolérance, d’écoute mutuelle, de réalisme et que nous sommes tous des Maliens, des parents devant faire des sociétés agréables sans lesquelles le développement est impossible.

Ousmane MORBA

 Source: L’Observatoire

MaliwebNord-Mali
En conflit depuis un certain temps, les communautés, Oulad Ich et Tormoz, enterrent la hache de guerre pour promouvoir le vivre ensemble et la paix. Cette entente retrouvée est l’œuvre de la Mission d’Appuie à la Réconciliation Nationale (MARN) de Taoudénit. Réunis à la maison des aînés de Bamako, pour...