La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger, s’inscrivant dans la continuité et la consolidation des engagements pris depuis septembre 2017, ont tenu, du 5 au 6 avril 2021, une concertation. Au cours de cette concertation, les groupes signataires de l’Accord ont créé un Cadre Stratégique Permanent (CSP).

La CMA-plateforme se sont dites conscientes de l’urgence de renforcer et de concrétiser les relations de coordination et d’action collectives face aux défis et aux   enjeux du moment. Elles disent être également préoccupées par la détérioration de la situation sécuritaire humanitaire marquée par  des massacres, des exactions et des brimades à l’encontre de populations civiles. Ce n’est pas tout, elles disent être choquées par le « retard accusé »  dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Face à ces manquements, les deux groupes signataires de l’Accord d’Alger ont abouti, lors des concertations, à une convergence de point de vue basées sur une communauté de destin de la création d’un Cadre Stratégique Permanent (CSP). Les missions principales du Cadre Stratégique Permanent CSP sont, entre autres : la concrétisation de  la mise en synergie des efforts en faveurs de mise en œuvre diligente de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ; l’opérationnalisation des mécanisme conjoint de lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes afin de garantir la libre circulation des personnes et leurs biens ; l’encouragement des initiatives en faveur de la cohésion sociale et du vivre ensemble entre toutes les communautés ; la réalisation d’une meilleure cohérence dans la prise en charge des aspirations communes des populations.

Selon leur communiqué conjoint, ce cadre stratégique permanent comprendra une commission provisoire de huit (8) membres déjà désignés.

A cet effet, les deux parties (CMA-plateforme) appellent la communauté internationale, les Etats sahéliens et l’ensemble des acteurs du processus des décisions afin de mettre fin aux atteintes contre les populations civiles. Elles appellent également  l’ensemble des forces engagées au nom des Etats, des organisations régionales et internationales et des mouvements signataires de l’Accord pour la paix, à agir dans le strict respect du droit international humanitaire. Elles invitent les États du Sahel, les forces Internationales et la communauté internationale à adopter leurs actions au contexte particulier de la région en impliquant les acteurs non étatiques engagés dans le processus de paix. Elles appellent le gouvernement de la transition du Mali à soutenir le CSP dans ses actions en faveur de la sécurité, de la paix et de la réconciliation.

Enfin la CMA-plateforme invitent les autres acteurs du processus de la paix au Mali à adhérer à cette dynamique salutaire afin d’éliminer toutes les causes des souffrances des populations.

Tioumbè Adeline Tolofoudié, Stagiaire

Source: Journal le Pays- Mali

MaliwebmaliwebNord-Mali
La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger, s’inscrivant dans la continuité et la consolidation des engagements pris depuis septembre 2017, ont tenu, du 5 au 6 avril 2021, une concertation. Au cours de cette concertation, les groupes signataires de l’Accord ont créé un Cadre Stratégique Permanent (CSP). La...