Le jeudi 14 mai dernier,  à Gao, le colonel Oumar Abba Soumaré, officier du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination), a été assassiné par des individus armés non encore identifiés. Selon des sources locales, c’est au cours du braquage de son véhicule que l’officier a trouvé la mort.

Son garde de corps aussi a été blessé par des balles, mais sa vie ne serait pas en danger. Le gouvernement du Mali a condamné l’acte « barbare et crapuleux.» Il a annoncé l’ouverture d’une enquête. « Les forces de sécurité de la région sont mobilisées pour rechercher les coupables et les traduire devant la justice », selon le gouvernement.

 

Source: Le Républicain

MaliwebNord-Mali
Le jeudi 14 mai dernier,  à Gao, le colonel Oumar Abba Soumaré, officier du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination), a été assassiné par des individus armés non encore identifiés. Selon des sources locales, c’est au cours du braquage de son véhicule que l’officier a trouvé la mort. Son garde de...