La coalition Songhoy Chaawara Batoo, soucieuse de la résolution de la grave crise au nord et au centre du Mali, a tenu son premier forum à Gao, les 25, 26 et 27 mars 2021. Ce forum a été une occasion pour les organisateurs d’examiner les maux qui constituent des handicaps pour le retour de la paix et du vivre ensemble au sein de la zone. Ils ont aussi formulé des recommandations sans lesquelles le retour de la paix ne serait qu’une chimère. Parmi ces recommandations, on note l’interdiction au gouvernement du Mali et aux organisations internationales de nommer les régions du nord du Mali ‘’Azawad’’.

C’est lors d’un point de presse, à la maison de la presse, le samedi 17 avril 2021, que Aboubacrine Maïga, le président de la coalition songhoy Chaawara Batoo, a fait savoir que leur forum tenu à Gao n’avait qu’un seul but qui est de permettre au Mali de retrouver la paix et la quiétude, et aux Maliens de vaguer à leurs affaires au sein d’un pays apaisé. Dans ses propos, il n’a pas ménagé le gouvernement du Mali qui, selon lui, a cédé le territoire aux groupes armés qui le combattent, des groupes qui marginalisent les communautés sédentaires de culture songhoy. Il a fait savoir que l’organisation de ce forum est un exemple et une illustration de leur cohésion retrouvée et de leur détermination à prouver à la face du monde que désormais, le vaillant Peuple Songhoy est de retour. Aboubacar Touré, chef de village dans le cercle de Diré, a informé que l’Azawad n’est qu’une cuvette de 4 mètres carrés et qu’à cause de cette portion de terre, on veut faire disparaître le territoire songhoy. Il a convié le gouvernement du Mali à prendre ses responsabilités ainsi que la communauté internationale à ne plus jamais nommer les régions du nord du Mali par le mot ‘’Azawad’’ qui, selon lui, est une insulte envers eux. Seydina Oumar Maïga a lu les multiples recommandations issues du forum de Gao qui évoquent les questions d’insécurité et de banditisme dans les principales villes sédentaires ; les questions de développement socioéconomique ; du découpage territorial où en point quatre, ils interdisent formellement au gouvernement du Mali et à toutes les organisations internationales de nommer les régions nord du Mali ‘’Azawad’’ ; de rayer de l’accord toute notion se rapportant à une gestion fédéraliste du Mali ; d’exhorter les mouvements armés à prendre leurs distances avec la CMA qui, selon eux, ne respectent ni les populations nomades encore moins celles sédentaires etc. signalons que cette coalition regroupe plusieurs communautés partageant le vaste septentrion malien et sont désormais résolus à faire régner la paix et à chasser les ennemis de la paix.
Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain- Mali

MaliwebNord-Mali
La coalition Songhoy Chaawara Batoo, soucieuse de la résolution de la grave crise au nord et au centre du Mali, a tenu son premier forum à Gao, les 25, 26 et 27 mars 2021. Ce forum a été une occasion pour les organisateurs d’examiner les maux qui constituent des...