Les États Unis annoncent vouloir réduire considérablement leur présence militaire en Afrique, notamment, au Sahel. L’annonce a été faite dimanche dernier par le chef d’État major des forces américaines à Bruxelles au cours d’une rencontre du comité militaire de l’OTAN. Selon certains observateurs, cet éventuel retrait des forces armées pourraient avoir un impact négatif sur la lutte contre l’insécurité dans la région du Sahel notamment en termes de l’accès au renseignement.

 

Source: studiotamani

MaliwebNord-Mali
Les États Unis annoncent vouloir réduire considérablement leur présence militaire en Afrique, notamment, au Sahel. L'annonce a été faite dimanche dernier par le chef d’État major des forces américaines à Bruxelles au cours d'une rencontre du comité militaire de l'OTAN. Selon certains observateurs, cet éventuel retrait des forces armées...