Du 27 au 29 avril s’est tenue à Kidal la 6ème session du Comité directeur de la CMA. Au cours de cette  cérémonie, le Président en exercice,  Alghabass Ag Intallah, a passé le témoin à Sidi Brahim Ould Sidatt pour six mois. Le nouveau Président, Secrétaire général du MAA détaille ses ambitions pour ce nouveau mandat.

 

Sous quel signe placez-vous votre mandat ?

Celui de la continuité dans le processus de mise en œuvre de l’Accord. Une feuille de route a été  signée avec le gouvernement du Mali et l’ensemble des acteurs lors de la dernière rencontre du Conseil de sécurité de l’ONU. Celle-ci parle des réformes politiques et institutionnelles, de l’armée reconstituée, de la formation et du déploiement des premières unités, de la zone de développement du nord. Ce sont les priorités, mais il faut aussi doter les autorités intérimaires d’un appui pour qu’elles puissent financer des activités socio-économiques pour les populations. 

Quelle analyse faites-vous de la mise en œuvre de l’Accord ?

Beaucoup d’activités ont été faites au cours des  quatre années, mais elles ont été superficielles. Les actions essentielles pour rendre l’Accord irréversible n’ont pas été menées, notamment la réforme constitutionnelle, la reconstruction d’une armée nationale, capable de défendre l’intégrité de tout le territoire, et une zone de développement avec une stratégie spécifique, qui permettra de mettre les régions du Nord au même niveau que les autres parties du pays. 

Un affrontement vous a opposé au MSA le 3 mai à Talataye. Comment est-il advenu ?

D’abord, le poste de la CMA qui est à Talataye est constitué essentiellement des populations de cette localité. Nous avons pour l’installer travaillé avec des gens du MSA. Nous l’avons mis en place d’un commun accord dans la quiétude et l’entente.  L’attaque est venue du côté du MSA. C’est à eux qu’il faut demander pourquoi ils ont attaqué un poste dont ils avaient consenti à la mise en place. S’ils devaient le faire, ils auraient dû nous appeler pour que nous puissions trouver une solution sans en arriver à l’affrontement. La CMA est perplexe jusqu’à présent par rapport à ce qui a poussé les gens du MSA à délibérément violer le cessez-le feu.

Que pensez-vous de l’Accord politique ayant abouti à la composition du gouvernement ?

Notre volonté n’a jamais été de participer au gouvernement, mais à la mise en œuvre de l’Accord délibérément signé par les parties maliennes. Si ce gouvernement dit de large ouverture est prêt pour la mise en œuvre de cet accord, nous ne pourrons que le féliciter.

Journal du mali

MaliwebNord-MaliSociété
Du 27 au 29 avril s’est tenue à Kidal la 6ème session du Comité directeur de la CMA. Au cours de cette  cérémonie, le Président en exercice,  Alghabass Ag Intallah, a passé le témoin à Sidi Brahim Ould Sidatt pour six mois. Le nouveau Président, Secrétaire général du MAA détaille...