La Minusma qui était à la disposition de Barkhane pour faire ses basses œuvres vient de s’émanciper. Elle n’a pas voulu se rendre complice des magouilles et des turpitudes de Barkhane au Mali. Cette nouvelle attitude coïncide avec le changement du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU car la tapette d’Annadif, le Tchadien, a traîné la publication des résultats des enquêtes de la Minusma, craignant les conséquences pour sa carrière en tant que vassal de la France, attend d’avoir quitté son poste pour une autre planque plus juteuse, enfin de dire tout le mal qu’il pense de l’Accord de paix d’Alger.

Si nous nous souvenons que c’était le même qui dit invariablement aux autorités maliennes d’appliquer cet accord, je plains les cadres africains qui sont dans le système des Nations unies pour servir les ennemis des Africains en venant répéter les instructions de leurs maîtres occidentaux, en contrepartie des subsides dont on les gratifie. C’est vraiment honteux. Ils sont nombreux les anciens ministres africains qui font carrière dans le système des Nations unies, du FMI, de la Banque mondiale, de l’OMS, de l’OMC, etc. Ils n’ont pas de scrupule et aucun état d’âme de servir les anciens esclavagistes comme le faisaient les gardes de l’administrateur colonial. Ils sont contents de leur statut de fonctionnaires internationaux chargés d’apporter les discours bien appris auprès de leurs maîtres.

Voilà les traitres africains au service des nouveaux maîtres du monde. Ils sont plus zélés que leurs maîtres à venir vanter les recettes de la Banque mondiale et du FMI avec leur langage technocratique pour embrouiller nos dirigeants. Ils sont d’autant plus crédibles parce qu’ils sont des Africains comme nous, ce qui n’éveille pas de soupçons de notre part, en se disant qu’ils veulent le bien des Africains. Tout le discours qu’ils tiennent est le message appris auprès de leurs maîtres, mais venant d’eux, nos dirigeants sont séduits et facilement convaincu. Si vous faites le parallèle avec les tirailleurs sénégalais lors de la pénétration coloniale, vous verrez que ce sont ceux-ci qui ont vaincu les armées locales de nos rois.

Les quelques officiers et sous-officiers français ont recruté localement sur les côtes sénégalaises, des Africains qu’ils vont dresser comme des animaux pour aller à la conquête de nos royaumes. Ce sont les mêmes qui partaient chasser les bras valides dans les villages pour les enchaîner aux fers en les convoyant vers les bateaux des négriers.

Les Africains se sont rangés du côté des envahisseurs pour leur donner des renseignements et les guider à l’intérieur du continent noir qu’ils ne connaissaient pas. Ils ont contribué à l’esclavage et à la colonisation. Ils ont trahi les siens pour l’argent. C’est la même chose que nos cadres aux CV longs et élogieux mais dont l’instruction va servir ces négriers des temps modernes. Ils ont appris les leçons enseignées par leurs maîtres en se rangeant de leur côté pour les servir et non de venir éveiller la conscience de leurs compatriotes qui n’ont pas eu la même chance qu’eux d’aller à l’école du blanc. C’est ce qu’ils ont appelé la politique d’assimilation du nègre, en leur inculquant le complexe d’infériorité. C’est ce complexe d’infériorité qui poursuit tous ces cadres formés en Occident et les poussent à rester là-bas et se mettre à la disposition de leurs maîtres. Ils sont des traîtres à leur patrie.

  • Bah
Source: Le Démocrate
MaliwebNord-Mali
La Minusma qui était à la disposition de Barkhane pour faire ses basses œuvres vient de s’émanciper. Elle n’a pas voulu se rendre complice des magouilles et des turpitudes de Barkhane au Mali. Cette nouvelle attitude coïncide avec le changement du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU car...