Plusieurs terroristes, dont le nombre exact ne p nous a pas été dévoilé, ont été abattus, le 2 décembre dernier à Tin Habou, localité située à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Douentza

Le raid mené par Barkhane s’est déroulé aux environs de trois heures du matin. En plus des nombreuses pertes en vie humaine opérées dans les rangs des assaillants, des dégâts matériels importants leur ont été aussi infligés. La colonne de djihadistes avait été aperçue dans l’une des forêts du Gourma, dans la zone dite des trois frontières, alors que les assaillants qui avaient quitté le Mali devaient rallier le Burkina Faso ou le Niger. Il est à signaler que des opérations de ratissage sont en cours dans la zone des trois frontières impliquant les forces armées des pays concernés. Elles se sont surtout intensifiées, ces derniers jours, après la mort de 13 soldats de l’Opération Barkhane à une dizaine de kilomètres d’Indélimane, dans la région de Ménaka, alors qu’ils traquaient un groupe terroriste. Cette localité est la zone de prédilection de l’Organisation Etat islamique du Sahara (EIGS) qui est régulièrement à l’origine des attaques meurtrières contre les forces armées malienne, burkinabe, nigérienne.

A DIARRA

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Mali
Plusieurs terroristes, dont le nombre exact ne p nous a pas été dévoilé, ont été abattus, le 2 décembre dernier à Tin Habou, localité située à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Douentza Le raid mené par Barkhane s’est déroulé aux environs de trois heures du matin. En plus...