La Société Civile, les femmes et jeunes interpellent les autorités

Face à des conditions de vie insupportables, la Société Civile, les femmes et les jeunes de la région de Taoudenit ont saisi leur Gouverneur afin d’interpeller les plus hautes autorités.

 

«…Nous avions enfin crû que nous étions pris en compte par la mise en place des autorités du collège transitoire de Taoudenit, mais hélas nous constatons avec beaucoup d’amertume, d’impuissance que la mise en place de ces collèges n’a été que pour calmer et détourner l’espoir de toute une communauté…»

La Société Civile, les femmes et les jeunes de la région de Taoudenit signalent aux plus hautes autorités leur ras-le-bol, leur incompréhension et leur indignation face à l’abandon et à l’indifférence au sort et à l’avenir de leur région. Ils soulignent que depuis la création de la Région de Taoudenit, la nomination de certaines autorités administratives et l’installation du collège transitoire, aucune action concrète n’a été menée pour opérationnaliser cette nouvelle région du Mali, malgré les besoins criards de prise en charge humanitaire de ses populations, malgré la patience et les difficultés que les populations connaissent, depuis l’Indépendance du Mali à nos jours.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 22 JANVIER 2020

Tougouna A. TRAORÉ

Source : Nouvel Horizon

MaliwebNord-Mali
La Société Civile, les femmes et jeunes interpellent les autorités Face à des conditions de vie insupportables, la Société Civile, les femmes et les jeunes de la région de Taoudenit ont saisi leur Gouverneur afin d’interpeller les plus hautes autorités.   «…Nous avions enfin crû que nous étions pris en compte par...