Abdoulaye Adama dit Garaka, a été ciblé par des hommes armés non identifiés, ce mardi 22 septembre 2020 dans la journée à Gao. Il a été sérieusement blessé au pied et transporté à l’hôpital de GAO pour des soins.

 Il n’est un secret pour personne. Il y a quelques semaines, un Arabe a utilisé son arme contre un jeune de la plateforme. En réaction, la population l’a lynché et quelques jours après les Arabes se sont organisés pour représailles dans la ville de Gao. Malgré les appels au calme des chefs religieux de différentes communautés. Cette situation a créé une forte tension pour obliger les autorités à agir. Maintenant l’armée se mobilise pour mener des patrouilles dans la ville de Gao. C’est ainsi que tous les civils   détenteurs d’armes ont été sommés de les rendre. Une réunion d’urgence a été tenue pour que le calme puisse revenir dans la ville. Et maintenant pourquoi s’attaquer à des opérateurs économiques ? C’est n’est pas la (…)

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

MaliwebmaliwebNord-Mali
Abdoulaye Adama dit Garaka, a été ciblé par des hommes armés non identifiés, ce mardi 22 septembre 2020 dans la journée à Gao. Il a été sérieusement blessé au pied et transporté à l’hôpital de GAO pour des soins.  Il n’est un secret pour personne. Il y a quelques semaines,...